Kédougou : Focus sur le centre d’accueil, la porte d’entrée de la réserve de Dindéfélo

Le responsable du centre d’accueil de la Réserve Naturelle Communautaire de Dindéfélo (RNCD) étale au correspondant de xibaaru.com ses ambitions par rapport au devenir de ce projet important pour la commune de Dindéfélo.
Avec ses nombreux sites dont la cascade, la plus grande cascade connue au niveau national et international, la commune de Dindéfélo est en train de réussir le pari de la préservation de l’environnement à travers la RNCD. Le centre d’accueil est la porte d’entrée de cette réserve.
djibril camara« Nous (l’équipe de la réserve et nos partenaires, les techniciens de l’institut Jane Goodall) nous retrouvons également au centre d’accueil pour travailler. C’est ici que les touristes payaient les droits de visites, malheureusement la mairie a repris cela de nos mains. Malgré cela, les touristes fréquentent le centre d’accueil pour avoir des informations sur la réserve. La première des choses, c’est qu’il faut les accueillir pour qu’ils se sentent bien et aient l’esprit tranquille dans le milieu» a indiqué M Djibril Camara (photo), le responsable du centre d’accueil.
Sur les murs de cette bâtisse en pierres, tous les sites sont répertoriés sur une carte. A côté quelques affiches indiquent les comportements attendus des visiteurs. Au-delà de ces bons comportements des sanctions sont prévues. Il peut y arriver que la direction de la réserve inflige des sanctions allant d’une simple amende à une interdiction de d’accompagner des touristes dans la zone pour refus de se conformer aux règles prévues.
« La préservation de l’environnement et la protection des sites touristiques sont très importantes. Qui parle de tourisme, parle de l’environnement, Si l’environnement est gâté, si les sites sont mal entretenus, il n’y aura pas une gestion durable des ressources naturelles. Comme l’objectif de la réserve, c’est la préservation de la biodiversité la gestion durable des ressources naturelles et l’amélioration des conditions de vie de la population, donc, il est formellement interdit de venir salir, voire dégrader les sites touristiques » a précisé M Camara
Dans ce travail, la l’équipe de la RNCD compte sur le soutien de tous les acteurs non sans regretter les agissements d’une partie de la population qui est encore loin de comprendre les enjeux de ce combat.
« Nous regrettons c’est certains comportements d’une partie des populations qui a mal compris l’importance de la réserve qui n’est pas un intérêt du comité. C’est une réserve continuelle qui sera gérée par d’autres. Nous ne sommes là que pour sauvegarder l’intérêt des générations futures. Ce n’est pas l’intérêt du comité de gestion, nous menons ce combat pour que cette réserve soit gérée ultérieurement par nos enfants. Il faudrait qu’il y’ ait ce changement de comportements à tous les niveaux » a souligné le responsable du centre d’accueil.
C’est pourquoi, l’équipe de la RNCD organise fréquemment des séances de sensibilisation afin d’amener la population à adopter de comportements responsables, dans la famille, dans la gestion des déchets, dans la préservation de l’environnement.
« Nous sommes conscients qu’avec la sensibilisation, les mentalités vont progressivement changer. Rien qu’avec la sensibilisation et les appuis de la réserve au niveau social, les gens devraient commencer à comprendre. J’ai l’intime conviction que l’attitude des populations changera » a-t-il confié.
Il faut dire que cette forte conviction de l’équipe de la RNCD est en train de se matérialiser sur le terrain par ses nombreuses réalisations afin de soulager les populations.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com