Kédougou Enclavement : Salémata vit le calvaire en hivernage

Les effets collatéraux des fortes pluies enregistrées dans la commune de Salémata se multiplient. Les populations appellent au secours.
Le département Salémata est coupé du Sénégal. Les populations vivent actuellement dans un calvaire indescriptible et ne savent plus à quel saint se vouer. Il est quasiment impossible d’évacuer les malades.
Route Kédougou –Salémata, la pose de la première pierre, une urgence
« Salémata vit dans un calvaire. Nous souffrons d’enclavement. C’est la seule commune qui n’a pas un seul mètre de route bitumée. Il est impossible d’emprunter le tronçon Dar-Salam-Salémata qui fait qu’environ 1 km. A Mithiou, les populations de la guinée sont bloquées et ne peuvent plus traverser la rivière. C’est pareil à Silling, impossible de se rendre à Kédougou. Hier, en évacuant un malade vers Kédougou, nous étions restés bloqués à Silling parce que les eaux avaient envahi le pont .On parle du bitumage de la route Kédougou-Salémata depuis longtemps. Il faut faire cette route pour alléger la souffrance des populations. Tant qu’il n’y aura pas la pose de la première pierre, nous n’y croirons pas » a témoigné M Kamissa Camara, le maire de la commune de Salémata.
Le maire nage pour aller répondre à l’appel de l’Etat
Le premier magistrat de la commune de Salémata a saisi cette opportunité pour remettre à jour les doléances des collègues maires.
« La dernière pluviométrie que nous avons enregistrée est de 115 mm. Le pont qui relie les quartiers mosquée et Koulouba dans la commune de Salémata a cédé sous les eaux. Il a fallu que je suspende toutes mes activités à Kédougou pour repartir sur Salémata et solliciter l’appui de l’entreprise qui fait les travaux du marché pour nous aménager une piste de contournement de ce pont. On nous avait promis des pistes communautaires notamment entre Thiokoye, Dakatély. Rien n’a été fait jusqu’à présent. A Dakatély, parfois le maire nage pour aller répondre à l’appel de l’administration » a indiqué M Kamissa Camara, le maire de la commune de Salémata.
Par ailleurs, il a déploré le manque de courant continu et d’eau potable dans la commune de Salémata, des conditions difficiles pour accompagner l’acte 3 de la décentralisation. Toutefois, il garde l’espoir avec le lancement du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.om