Kédougou : Education, la COSYDEP vulgarise la réforme dans le supérieur

La coordination régionale de la Coalition des Organisations en Synergie pour la Défense de l’Education Publique (COSYDEP) de Kédougou a organisé ce week-end une conférence sur le partage et la vulgarisation de la réforme de l’enseignement supérieur. Cette rencontre s’est déroulée à la salle de délibérations de la mairie de Kédougou.
Au Sénégal, l’enseignement supérieur a montré ses limites. Les formations données dans ce secteur aux étudiants sont parfois longues et ne débouchent pas souvent à l’emploi. Le taux de chômage est estimé à 74%. Raison suffisante pour l’Etat du Sénégal déclenche un processus de réforme de l’enseignement supérieur et à la recherche. Ainsi, le ministère de l’enseignement supérieur a trouvé en la COSYDEP, un allié sûr pour vulgariser les différentes décisions présidentielles relatives à cette réforme.
« Cette conférence entre dans le cadre d’un partenariat entre la COSYDEP et le ministère de l’enseignement supérieur pour vulgariser la réforme de l’enseignement supérieur. Nous informons tous les acteurs de la communauté, étudiants, enseignants, parents d’élèves par rapport à leur niveau d’appropriation de la réforme. Nous sommes satisfaits de cette rencontre, le partage a été fructueux et riche enseignements et nous pensons que le message est bien passé » a indiqué M Yaya Badji, le coordonnateur régional de la COSYDEP/Kédougou.
Au cours de cette conférence, dans un débat constructif, les participants ont fait part de leurs inquiétudes sur certains aspects de cette réforme.
« Ils attendent l’application de la mesure, que ce ne soit pas une reforme de trop mais une reforme de plus pour que chacun y tire son compte. Il y a beaucoup de reformes mais peu d’applicabilité de ces réformes. Tout le monde doit être informé, tout le monde doit mettre du sien pour que cette réforme soit appliquée au grand bonheur de tous. Maintenant, la politique de l’Etat c’est d’orienter vers des formations courtes qui débouchent vers l’emploi » a ajouté M Badji.
Par ailleurs, la COSYDEP, compte renouveler ces genres de rencontres pour sensibiliser davantage les jeunes qui s’apprêtent à aller à l’université, de mettre à leur disposition des informations utiles. Des actions seront menées afin que tous les citoyens d’où qu’ils se trouvent soient informés par rapport à la réforme de l’enseignement supérieur.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com