Kédougou : Baccalauréat session 2015, c’est parti ,1100 candidats inscrits

Le baccalauréat général session 2015 a démarré ce lundi 20 juillet 2015..M William Manel, le gouverneur de région conduisant une délégation d’officiels a sillonné les différents centres de la région.
Dans la région de Kédougou, ils sont 1100 candidats répartis dans trois principaux jurys à savoir les jurys n ° 998, n° 999 et n ° 1000.
C’est pourquoi, en délégation, les autorités administratives(M William, Manel, gouverneur de région Papa Demba Diallo, préfet de Kédougou, El hadj Ndao, inspecteur d’Académie Blaise Badiane, adjoint à l’Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou), les élus locaux (Mme Astou Diagne Cissé,1ère adjointe au maire de Kédougou Lessény Sy, président du Conseil départemental, les représentants des syndicats et de l’Association des parents d’élèves ont sillonné les principaux centres de la commune de Kédougou pour s’enquérir sur le déroulement de l’examen.
Le bac session 2015 a démarré dans de bonnes conditions
« L’examen a démarré à 8 h .Les candidats sont présents, les surveillants et la sécurité également. Cela nous rassure et toutes les conditions sont réunies pour un bon déroulement des épreuves. Des dispositions ont été prises pour délocaliser un jury dans une école élémentaire El hadj Omar Aïdara. Nous sommes en hivernage et ce n’est pas prudent de laisser des candidats composer dans des salles dont les toits sont susceptibles de suinter. A l’avenir, il faudra également penser à réfectionner les écoles pour que les examens puissent se dérouler dans le même centre » a indiqué M William Manel, le gouverneur de la région de Kédougou.
Un dispositif opérationnel de coordination est mis en place
Compte tenu de la particularité de la région de Kédougou, en plus des centres principaux, il a été créé des centres secondaires à Saraya, Salémata, Mako, Bandafassi entre autres. Un dispositif opérationnel est mis en place pour faciliter le déplacement des professeurs pour l’administration des épreuves orales et l’acheminement des copies.
« Pour une bonne coordination, les préfets, les sous-préfets, et les proviseurs se mettront à contribution pour éviter tout dysfonctionnement entre les centres secondaires et centres principaux .Nous resterons en contact avec eux pour toute la durée du processus » a précisé le gouverneur de région.
Il faut dire que sur les 1100 candidats inscrits dans l’académie de Kédougou,28 absents ont été enregistrés pour cette première journée.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com