Kédougou : A la découverte des merveilles de la commune de Dimboli

Le reporter de xibaaru.com  découvre des merveilles près de Kafory dans les contreforts des collines de la commune de Dimboli.

La nature a doté la région de Kédougou de beaux paysages. Certains de ces endroits mythiques  restent  encore méconnus du grand public. Ce Dimanche 28 Août 2016, Bakary Niakhasso, jeune acteur touristique du village de Malinda nous a servi de guide pour la découverte des merveilles de la commune de Dimboli.

Muni d’un bidon d’eau et d’un coupe-coupe, notre jeune guide s’est enfoncé avec nous sur chemin tortueux dans ce paysage admirable et somptueux. Nous avons  traversé à gué quelquefois des cours d’eau sans aucun souci. Notre guide devant, nous derrière. Après quarante cinq minutes de marche, nous voilà au cœur d’un « paradis terrestre ». Le chant des  oiseaux perchés sur des arbres millénaires vient de temps à autre briser le calme régnant sur les lieux. Ce beau paysage touffu semble être oublié. Aucune action dévastatrice de l’homme n’est constatable sur ces lieux. Ah quel bonheur de laisser cet endroit intact, naturel  avec un parfait équilibre entre les éléments de la nature ! Des sommets des collines, de l’eau jaillit en créant plus bas deux piscines naturelles dans un environnement parsemé de plusieurs roches  meublant le décor.

A partir de la commune de Kédougou, l’accès à ces sites est devenu « un simple jeu d’enfant » avec la facilitation de la mobilité des communautés par l’ouverture du pont de Fongolimbi.

«Nous souffrions d’enclavement mais depuis la fin des travaux de construction du pont de Fongolimbi par son excellence le Président Macky Sall, ce problème est réglé. Nous adressons tous nos chaleureux remerciements au Président Macky Sall et à tout son gouvernement pour cette belle réalisation qui soulage les populations des communes des Dimboli et Fongolimbi » a témoigné M Fodé Keita, le maire de la commune de Dimboli.

Le conseil municipal de la commune de Dimboli reste déterminé à faire du tourisme une activité pourvoyeuse d’emplois pour les jeunes.

« Maintenant notre objectif principal, c’est de booster le tourisme dans la commune de Dimboli. Pour cela, nous avons l’ambition de construire un campement touristique de former les jeunes  sur les métiers du guidage et de la restauration Nous allons également développer des stratégies pour faire découvrir aux touristes différentes facettes de la culture locales à travers les ethnies minoritaires et les peulhs » a promis M Keita.

Il faut dire  que des initiatives du genre existent déjà dans la zone. Bakary Niakhasso est l’un des pionniers dans le secteur du tourisme à Malinda.

« Je suis propriétaire d’un campement touristique. Je m’active dans le secteur depuis 2009, mais faute de moyens et de promotion de la destination Dimboli, je ne reçois pas beaucoup de touristes. Je garde toujours l’espoir que la situation changera un jour. Mon campement compte 5 cases de 3 places chacune.  On organise souvent des randonnées dans les villages voisins et la visite de la cascade de Kafory. J’ai choisi le tourisme  car c’est une activité que j’ai toujours rêvé de pratiquer » a confié M Bakary Niakhasso, acteur touristique à Malinda.

La commune de Dimboli compte  au total 3 sites touristiques, les monts Bassan, le site de Lombel,  le site de Kafory  ou site de Toumania. La présence des peuls et de la minorité éthique djallonga est une occasion de découverte de plusieurs autres facettes de la culture locale (danses, art culinaire, tresse,…)

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com