Kaolack : Projet Agro-Ecologie et Résilience d’Actionaid est mis en évaluation

Dans ce Projet Agro-Ecologie et Résilience, Actionaid Sénégal et Actionaid Gambie ont donné une place de choix à l’approche droits humains afin de mieux aider les communautés à surmonter les effets de la sécheresse de 2011. Le correspondant de xibaaru.com a joint au téléphone les initiateurs de cette rencontre.
Cet atelier organisé à Kaolack regroupe 53 personnes issues des communautés bénéficiaires, des services techniques et des personnels d’Actionaid. Une délégation de Kédougou, composée de 3 personnes dont Bacary Camara, le chargé de programmes de KEOH et deux présidentes de groupements de promotion féminine bénéficiaires participent à cet atelier à Kaolack. Il s’agit pour les différents participants de partager leurs expériences sur leur implication dans les activités du projet, afin de dégager des perspectives d’actions pour la seconde phase du Projet.
Il faut dire que ce Projet Agro-Écologie et Résilience d’Actionaid a touché environ 3000 personnes et s’était fixé comme but d’améliorer le bien-être des communautés vulnérables de la Gambie et du Sénégal qui ont subi les effets négatifs des récentes sécheresses prolongées de 2011.
Dans ces cas de figures, Actionaid a met en œuvre une approche basée sur les Droits Humains. Les droits sont soumis à rude épreuve durant les catastrophes. Une réaction basée sur les droits considère les besoins de base comme des droits essentiels et s’efforce de respecter ces droits, de les protéger et d’y répondre.
« Cette approche basée sur les droits améliore la capacité des communautés et des autorités locales à développer des plans pour l’atténuation des risques et le renforcement des systèmes de résilience. Des stratégies alimentaires relatives à la sécurité alimentaire et aux moyens de subsistance sont élaborées et testées avec les communautés et les autorités locales » a indiqué M Saër Sy, le responsable du parrainage à Actionaid.
Le correspondant de xibaaru.com reviendra sur le bilan de la participation de la région de Kédougou à cet atelier.
Adama Diaby pour xibaaru.com