Kaolack ne fait aucun effort pour la fête de l’Indépendance…Rien ne change

A moins d’une semaine de la célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal, lundi prochain 4 avril, la capitale du bassin arachidier, Kaolack, affiche le même visage de tous les jours. On peut même croire que des festivités ne s’y préparent pas. Rien dans le centre-ville ou dans la banlieue ne montre un quelconque préparatif de cet événement. Interpellés sur cette situation, quelques citoyens s’étonnent et l’expliquent par « un désintérêt des populations et des autorités locales ». « «A ce moment, la ville comme à l’accoutumée devrait faire peau neuve avec des troncs d’arbres enduits de chaux, des routes refaites », pense Issa Fall, vieux cordonnier nostalgique.

Abondant dans le même sens, Patrick Ndecky estime: « La fête nationale de l’indépendance doit retrouver son lustre d’antan, car elle représente beaucoup de souvenirs pour les anciens et un rappel pour les générations actuelles et futures « . Certainement, la conjoncture est passée par là. C’est du moins l’avis de la dame Rokhaya qui soutient que les préoccupations sont ailleurs à cause des temps qui sont durs pour l’Etat et pour les populations. « On ne devrait plus faire des dépenses fastidieuses pour de tels événements au moment où les populations souffrent », pense-t-elle. Dans tous les cas, les populations kaolackoises attendent de voir les premiers signes des préparatifs de la fête du 4 avril prochain.