Kabirou Mbodji sort de l’ombre : « De fausses informations sont diffusées par la concurrence »

0
126

Kabirou Mbodji brise le silence. Le sénégalais qui a racheté à 80 milliards la licence Sentel qui commercialise la marque « Tigo » au Sénégal dément toute information faisant croire que ce sont les marocains qui sont derrière le rachat de Tigo. Pour le Président Directeur Général du Groupe Wari, c’est « une information fausse ». Il a trouvé déplorable les critiques et attaques sur ses activités.

« Si vous avez des gens qui investissent dans leur pays, au lieu de saluer leurs initiatives, certains s’amusent à divulguer des fausses informations. Pire, diffamatoires la plus part du temps », a déclaré le Président Directeur Général du Groupe Wari.

Kabirou Mbodj pense que c’est la concurrence qui est à l’origine de ces pratiques malveillantes et estime que « c’est une chose qui est assez déplorable ». Kabirou Mbodj est revenu sur la façon dont il a pu installer le réseau de transfert d’argent Wari.

Selon lui, « Wari c’est un constat. Qu’en venant en Afrique, je me suis rendu compte qu’en voulant faire des choses, ce n’était pas possible, je voulais payer des choses et je ne pouvais pas le faire, je voulais regarder la télé et ces chaines n’étaient pas disponibles, etc.. J’ai vu comment vivaient nos concitoyens qui ont rencontré les mêmes problèmes. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à réfléchir sur le concept Wari ».

Toutefois, le nouveau propriétaire de Tigo de rappeler que « toutes les banques surtout françaises avaient refusé de financer son projet, sauf la CNCAS ou crédit agricole ».

Source : Pressafrik