Macky Sall et Aïda Ndiongue se partagent la Une des quotidiens du jeudi

Des affaires relatives à la justice avec la sortie des avocats de l’Etat contre ceux d’Aïda Ndiongue, dont la Cour suprême a demandé la saisie de ses biens dans le cadre de la traque des biens mal acquis, et à la politique avec divers sujets, ainsi que le président Macky Sall, font la Une des quotidiens du jeudi.
«Affaire Aïda Ndiongue-Les avocats de l’Etat confirment la Cour», titre Sud Quotidien, soulignant que la partie civile «casse» le pourvoi de la défense.

Ce qui fait au journal L’As qu’à propos de la saisie des biens d’Aïda Ndiongue, «les avocats de l’Etats défendent la Cour suprême».

«Commentaire de l’arrêt de la Cour suprême-Les avocats de l’Etat tirent sur ceux d’Aïda Ndiongue», note Le Populaire.

Pour Walfadjri, «l’Etat tente de justifier la bourde de la Cour suprême» et que ses avocats prennent le contre-pied la jurisprudence.

En politique, Sud Quotidien informe que la Cour d‘Appel de Dakar confirme la victoire de Benno Bokk Yakaar (majorité présidentielle) aux élections des Hauts conseillers des collectivités territoriales (HCCT), avec 68 des 80 postes mis en jeu.

Le Populaire profite de la publication de ces résultats pour s’entretenir avec le ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye, qui, à propos de la défaite de Bby à Dakar, estime : «Quand on perd, il faut accepter qu’on a perdu». Selon lui, les capitales sont difficiles à gérer par gérer par les pouvoirs dans les pays démocratiques.

«Mimi Touré, Diouf Sarr…A la trappe-Qui pour terrasser Khalifa Sall ?», s’interroge La Tribune.

Pendant ce temps, L’Observateur donne les révélations d’un des porte-parole du Parti socialiste qui confie que «le Ps entre en guerre contre Khalifa Sall».

«On va le combattre, il ne sera jamais candidat du parti», promet Me Moussa Bocar Thiam.

Le journal L’As sort de la politique pour parler de cette «grogne dans la police» à Ziguinchor (Sud) due au non-paiement des primes journalières.

Revenant sur le conflit post-électoral au gabonais, Le Quotidien indique que «l’Ua (Union africaine) invite Macky au Gabon».

A la Une du Soleil, le chef de l’Etat prône depuis Islamabad de «simplifier les procédures pour les investisseurs pakistanais».