Justice, politique et d’autres sujets à la une des quotidiens du samedi

L’actualité judiciaire avec la liberté provisoire donnée à Assane Mbacké et aux quatre étudiants interpelés suite au caillassage du cortège présidentiel le 31 juillet 2015 à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), ainsi que d’autres sujets, font le menu des quotidiens de ce samedi.

Pour Le Populaire qui parle de « série de libertés provisoires», «la justice lâche du lest».

«Serigne Assane Mbacké (qui était en détention suite aux incendies des maisons du député Moustapha Cissé Lô à Touba) est libéré sous condition après 6 mois de détention. Les quatre étudiants caillasseurs du cortège présidentiel élargis en attendant la fin de l’enquête», explique Le Populaire.

«Liberté provisoire pour Assane Mbacké et les 4 étudiants caillasseurs : Macky Sall desserre l’étau», titre L’As.

Sur cette libération d’Assane Mbacké et des quatre étudiants, EnQuête parle de «vent d’apaisement».

A la Une de La Tribune, Assane Mbacké réagit aux conditions de sa libération et soutient : «Je voyagerai et je dirai ce que je veux quand je veux».

Libération fait des révélations sur le meurtre de Bassirou Faye, étudiant tué par balle le 14 août 214 à l’Ucad et indique que le policier «Sidy Boughaleb (est) pris la main dans des munitions».

Selon le journal, ce policier dont le renvoi en jugement est contesté par sa famille et ses avocats, avait au moment des faits 5 munitions, alors qu’il n’en avait pas le droit.

Pendant ce temps, Walfadjri informe que «Karim Wade quitte Rebeuss pour le Cap Manuel», après la confirmation le 20 août dernier par la Cour suprême, de sa peine de 6 ans de prison et de l’amende de 138 milliards FCFA.

A la Une de ce journal, «Alfred se lâche» et parle du silence de Wade, de la situation du Pds, et de ses relations avec Macky Sall.

«Les gens en ont marre des meeting. Je ne suis pas d’accord avec l’internationalisation du combat pour la libération de Karim. Maintenant, on est vieux, on n’a plus les crocs et nos griffes sont usées…», soutient Pape Samba Mboup (surnommé Alfred), ancien chef de cabinet de Me Wade.

Le journal EnQuête poursuit la fronde au Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) et se demande : «Que mijote Fada (le meneur de la fronde) ?»

Selon nos confrères, les frondeurs tiennent des réunions nocturnes pour affûter leurs armes, mais que Fada garde le silence sur le verdict de la Cour suprême.

Sud Quotidien parle de santé avec ce cas suspect d’Ebola à Ziguinchor (Sud) et fait état de «fausse alerte» car, le test a été négatif.

En économie, Le Quotidien informe qu’ «Alioune Sarr (ministre du Commerce) défie Macky» et autorise les importations de sucre.

A la Une du Témoin, Abdoulaye Mbodj, Directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) tacle Bin Ladin Group et soutient qu’ «avec ou sans lui, l’aéroport se fera».

«Le chantage a trop duré. Le projet a été mal ficelé par le régime de Wade», indique M. Mbodj qui, sur le départ de la société allemande Fraport qui détient 51% des droits d’exploitation de l’AIBD, précise : «Nous n’avons pas des compétences pour gérer un aéroport».