Bathia Sow, Souleymane Camara et Mbagnick Senghor doivent une fière chandelle au secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur qui les a exfiltrés de l’enfer libyen à partir de Niamey. Amputés de leurs membres à la suite d’accidents, ils ont regagné Dakar depuis dimanche et sont pris en charge par le gouvernement au plan sanitaire. Souleymane Jules Diop leur a rendu visite, hier, à l’Hôpital général de Grand Yoff ex- Cto et leur a remis cent mille francs au nom du chef de l’État. Bathia Sow avait sauté sur une mine en terre libyenne et a perdu l’usage de sa main droit et de son orteil. Tandis que Souleymane Camara a pris une balle qui a perforé sa vessie et endommagé sa jambe. Mbagnick Senghor, pour sa part, a échappé à un accident de voiture dans le désert libyen. Trois personnes ont perdu la vie à la suite de cet accident qui a vu le véhicule prendre feu. Lui s’en est tiré avec une brûlure au troisième degré.

PARTAGER