Journée mondiale de la femme et politique se côtoient à la Une des quotidiens de ce mardi

La célébration ce 8 mars de la Journée internationale de la femme, ainsi que le référendum du 20 mars, avec la rencontre hier du Conseil national de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir), sous la présidence du Chef de l’Etat, Macky Sall, tiennent en haleine les quotidiens de ce mardi.

«Célébration de la journée de la femme : Le Sénégal entre progrès et défis à relever», note Le Soleil.

Dans son «spécial 8 mars», Sud Quotidien place la journée dans le contexte du référendum en parlant des femmes dans la démocratie, et estime qu’il faut «fabriquer autre chose que des béni-oui-oui».

De son côté, Le Témoin rend «hommage aux héroïnes méconnues».

«Khady Faye lavandière : Le prix du sacrifice. Décharge de Mbeubeuss : L’or dur des femmes…», notent nos confrères.

«8 mars, journée internationale de la femme : La galère des femmes d’artistes», titre L’Observateur.

Le Soleil revient sur le «Conseil national de l’Apr» et fait état d’un «Appel à une intensification de la mobilisation pour le Oui».

Ce journal donne la parole au président de la République qui affirme : «J’ai suivi le Conseil constitutionnel en toute responsabilité».

Dans la manchette du Quotidien, Macky Sall lance à ses militants : «Ne laissez aucune parcelle à la désinformation».

Le Témoin constate que «Macky lance la campagne du oui», mais que «la caravane du Non va investir la banlieue».

«Conseil national de l’Apr : Macky galvanise ses troupes», titre L’As, poussant Le Populaire à dire que «Macky entonne déjà le chant de la victoire».

Ce qui fait écrire à Sud Quotidien que «le front du Non se muscle, Macky affûte ses armes».

Walfadjri s’intéresse au maire socialiste de Dakar qui appelle à voter Non et note que «Khalifa défie Tanor (le Sg du Ps, favorable au oui)».

«Ps-Duel à distance entre Tanor et Khalifa : La stratégie du pourrissement. Le leader de Taxawu Ndakaru appelle à voter Non», écrit Le Quotidien à sa Une.

«Les centrales (syndicales) divisées sur le référendum. Le front social dans le clair-obscur», titre Le Populaire.