Journée de réflexion sur le projet de réformes constitutionnelles à Lyon

La section APR de Lyon et ses alliés de la coalition Benno Bokk Yakar (AFP, PS) ont organisé dans le cadre de leurs activités politiques ce samedi 20 février 2016 une journée de réflexion portant sur le projet de réformes constitutionnelles. son excellence monsieur le Consul général de la République du Sénégal à Lyon, Alioune Diop, nous a honorés de sa présence. Cette manifestation a été animée par le magistrat premier conseiller de l’ambassade du Sénégal à Paris monsieur Oumar Gaye.
La section APR de Lyon remercie vivement les membres de la coalition Benno Bokk Yakar qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cet évènement mais aussi la section APR de Grenoble, venue en masse, et toute la communauté Sénégalaise de Lyon qui a honoré cette manifestation de sa présence. Elle adresse également à monsieur Oumar Gaye ses remerciements pour sa participation, la qualité de ses interventions et les éclairages qu’il a apportés sur le projet de réformes constitutionnelles proposé par monsieur le Président de la République Macky SALL.
Elle exprime aussi toute sa reconnaissance à son excellence monsieur Alioune Diop Consul Général de la République du Sénégal à Lyon pour son implication dans la réussite de cet évènement.
Les objectifs de la rencontre étaient de permettre aux militants et à la société civile de s’approprier le contenu et les enjeux du prochain referendum prévu le 20 mars prochain sur les 15 réformes engagés par le Président Macky SALL, dans sa volonté de moderniser et de stabiliser nos institutions.
En praticien du droit, M. Oumar Gaye a expliqué, commenté et illustré avec beaucoup d’exemples les 15 points de la reforme.
Les échanges qui s’en sont suivis ont notamment porté sur la réduction de la durée du mandat en cours conformément aux engagements pris par monsieur le Président de la République.
Un assistant a soulevé la valeur de la parole donné dans notre culture et nos traditions.
Un autre a questionné sur la valeur juridique de l’avis du conseil constitutionnel.
Après avoir rappelé qu’il faut éviter toute confusion entre la morale et le droit, la morale étant du domaine de l’approbation ou de la réprobation alors que le droit est celui de l’objectivité où le non respect de la règle engendre une sanction, le magistrat a rappelé les prérogatives du Conseil constitutionnel. Ce conseil, entre autres, détermine la validité des candidatures à la présidence de la République, dresse la liste des candidats retenus, reçoit le serment du président élu, …, évalue la conformité des lois ou règlements à la constitution, donne un avis etc.
Cet avis, selon le conférencier, a une valeur juridique ; dans l’esprit de la constitution les actes pris par le conseil constitutionnel s’appliquent au pouvoir et à toutes les autorités. Ainsi, le conseil constitutionnel n’aurait pas accepté un projet de reforme initié par le président portant sur la prorogation de son mandat.
Quelle que soit la bonne volonté d’un Président et son attachement à une parole donnée, celui-ci ne peut modifier la durée de son mandat, laquelle est inscrite dans la constitution préalablement à son élection.
Le public s’est félicité d’avoir eu un spécialiste pour traiter d’un sujet aussi technique et délicat.
La section APR de Lyon et ses alliés de la coalition Benno Bokk Yakar remercient monsieur l’Ambassadeur du Sénégal en France, d’avoir facilité le déplacement du juge Oumar Gaye, qui a fait forte impression auprès des participants, et souhaitent que de telles rencontres se multiplient avant le referendum.
La section appelle tous les concitoyens à se mobiliser pour le triomphe du « oui » le 20 mars prochain.
Fait à Lyon le dimanche 21 février 2016
le coordonnateur Alassane Ndiaye.