Journée de l’enfant africain…Les enfants dénoncent la guerre et les violences

Le 16 Juin de chaque année est célébré la journée de l’enfant africain en souvenir au massacre subi par des enfants sud-africains à Soweto en 1976. A Bignona, la tradition est respectée chaque année. Mais de la célébration nationale à Ziguinchor, le 16, les festivités ont été décalées à Bignona de deux jours. Les enfants de Bignona ont alors commémoré cette douloureuse journée hier Samedi 18 Juin. En rapport avec le thème retenu cette année relatif au respect et la protection des droits de l’enfant en zone de conflit, les enfants de Bignona ont dénoncé la guerre et les violences faites sur eux. Ils préfèrent des salles de classe bien construites en lieu et place des armes. Ils ne veulent plus subir les phénomènes des mariages précoces ou des guerres qui bafouent les droits humains notamment ceux des enfants. Les enfants de Bignona sont aussi peinés du fait que de nombreux enfants et des femmes périssent en méditerranée en voulant fuir les mauvaises conditions de vie dans leurs pays respectifs Ils l’ont fait savoir à l’autorité au cours de la cérémonie qui a suivi la marche pacifique qu’ils ont tenue dans les artères de la ville de Bignona avec la préfecture comme point de chute.

L.BADIANE pour xibaaru.com