JAMRA et de Mbañ Gacce en tournée de sensibilisation contre l’extrémisme religieux

Première étape de leur tournée nationale de concertation avec les familles religieuses sur les dangers du fondamentalisme musulman, la délégation de l’Organisation islamique Jamra et de l’Observatoire de Veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, Mbañ Gacce, forte d’une vingtaine de membres, dirigée par le Président exécutif de Jamra, Imam Massamba Diop, a séjourné ce lundi 21 décembre 2015 dans la Ville Sainte de Tivaouane.
En accueillant la délégation à l’entrée de la ville, celui qui a la charge de la sécurité dans le berceau du Tijanisme au Sénégal, le Commissaire Baldé, a eu un échange fructueux avec les responsables de Jamra & Mbañ Gacce, essentiellement sur des questions sécuritaires. Avant que la flèche motorisée, mise à la disposition du cortège de Jamra & Mbañ Gacce, leur fraye un chemin, dans cette ville de Tivaouane en effervescence, en cette veille de célébration de la naissance du Prophète de l’Islam.
En entreprenant ce périple, la délégation compte, à chaque étape, remettre à l’autorité religieuse de la localité un mémorandum sur les mesures proposées par les deux organisations, pour une implication plus étroite des autorités de la Oumma islamique sénégalaise, pour juguler efficacement le péril de l’islamisme radical.
Après une visite de courtoisie chez Sokhna Oumou Sy, fille de la défunte Sokhna Assy Sy (de Borom Daraji) marraine de la Fondation Mame Fawade Wéllé, et un petit détour chez Serigne Mbaye Sy Mansour, la délégation a été reçue par Serigne Maodo Sy Dabakh, pour lui remettre solennellement le mémorandum.
Après en avoir pris acte, le fils du défunt Khalife Mame Abdou Aziz Dabakh, s’est empressé de rassurer la délégation que le mémorandum sera remis en main propre à qui de droit. Non sans exprimer sa satisfaction de voir Jamra & Mbañ Gacce monter toujours au créneau quand la situation du pays suscite des inquiétudes. Maodo s’est dit «totalement en phase avec Jamra», sur la nécessité de fédérer toutes les initiatives pour prévenir les dérives extrémistes, qui ciblent généralement les plus jeunes. Jamra & Mbañ Gacce ont invité dans leur mémorandum les chefs religieux à veiller, dans leurs sermons, à délivrer des messages de prévention et d’alerte, pour armer moralement les jeunes, face à ceux qui font la promotion d’un islamisme radical, en total déphasage avec les préceptes fondamentaux que nous ont enseignés les saints hommes qui reposent en terres saintes de Touba, Tivaouane, Ndiassane, Thiénaba, Léona Niasséne, Médina Baye, Layéne et Omarienne.
«Vos actions sont plus abondantes que vous paroles ; vous agissez beaucoup et parlez peu», devait conclure Serigne Maodo Sy. Avant de réitérer ses prières à la mémoire de son ami, le défunt fondateur de Jamra et regretté vice-président de l’Assemblée national Abdou Latif Guèye.
Pour la deuxième étape de cette tournée de sensibilisation dans les cités religieuses (qui s’achève le 04 janvier prochain) la délégation de Jamra & Mbañ Gacce participera, à Sébikhotane, à un grand récital de Coran, pour la Paix au Sénégal, et ira ensuite se recueillir à Gaya (Région de Louga), localité hautement symbolique qui a vu naître Seydil Hadji Malick Sy. Et qui se trouve aussi être le siège de la Fondation Fawade Wéllé (mère du saint homme).
Avant de quitter Louga, la délégation de Jamra & Mbañ Gacce se rendra auprès du Khalife Omarien, Thierno Bachir Mountaga Tall.
Le 21 décembre 2015
Les Bureaux exécutifs de
JAMRA & MBAÑ GACCE
ongjamra@hotmail.com