Initiation au village de Diatock…L’état rectifie et remet 5 millions de plus aux organisateurs

Des milliers d’initiés du village de Diactock sont entrés ce Samedi dans le bois. Un événement qui se tient 41 ans après le dernier Boukout qui a eu lieu en 1974. Dès 16heures, tout était en ordre pour accompagner ces jeunes en brousse où ils vont recevoir une formation qui va leur permettre d’être désormais de vrais hommes. Un séjour qui va durer plusieurs jours. Mais l’avant-boukout a été plutôt difficile pour l’état qui a remis dans un premier temps un appui très en deçà de l’attente de populations. L’état a reçu de violentes critiques après la remise de l’appui du chef de l’état Dimanche dernier par son chef de cabinet (5 millions et 10 tonnes de riz). Des partisans du parti au pouvoir ont été les premiers à élever la voix pour s’en prendre à Abdoulaye Badji, chef de cabinet de Macky pour ce qu’ils ont appelé « sa démarche en solo ». Mais les plus violentes attaques sont venues du village organisateur du « boukout », le comité d’organisation est monté au créneau pour déverser sa bile sur l’état. L’appui de l’état est jugé dérisoire pour un si gros village là où d’autres pas plus peuplés que Diatock auraient reçu beaucoup plus. L’information sera vite remontée au niveau central et la réaction de l’état ne s’est faite attendre, 5 millions de plus ont été remis Vendredi au comité d’organisation mais cette fois en présence du gouverneur de la région de Ziguinchor au nom de l’état du Sénégal. Pourquoi l’état appuierait-il le même village, pour le même événement à deux reprises ? Mais il faut aussi dire que du côté de Diatock, les populations ont voulu attirer l’attention du chef de l’état quant à l’importance du boukout et les nombreuses charges doivent amener l’état à revoir à la hausse la barre de son appui. En plus, les fondamentaux de cet initiation ont la même valeur sinon plus que l’éducation reçue par les enfants de ce pays dans les écoles. C’est une épreuve formative. Le gouverneur de Ziguinchor, Ibrahima Sakho qui a présidé Vendredi la cérémonie officielle a rassuré les populations de Casamance quant à la prise de conscience de l’état sur l’importance et le rôle que ce genre d’événements peut jouer pour le retour de la paix dans la partie sud du pays à cause de la positivité de l’état d’esprit des populations organisatrices et invitées.
L.Badiane pour xibaaru.com