Hommage à la magistrate Fatou Habibatou Diallo

Des douaniers sénégalais rendent hommage à Madame Fatou Habibatou Diallo, précédemment présidente de la Chambre administrative de la Cour suprême, pour services rendus au Peuple sénégalais.
Voilà presqu’un an que Madame la présidente de la Chambre administrative a été injustement démise de ses fonctions, interdite d’exercer les fonctions de président de Chambre et mutée d’office de la Cour suprême pour «insubordination».

Nous, qui l’avons connue à travers la gestion du recours pour excès de pouvoir des douaniers tendant à l’annulation de l’article 8 du statut des douanes, témoignons toute notre admiration à cette femme sénégalaise dont les arrêts resteront à jamais gravés dans les annales de l’histoire syndicale.
Contre toute attente en effet, elle a déclaré notre dossier recevable alors que les pronostics les plus alarmants nous menaient droit à l’échafaud de la radiation.
Elle a su sauvegarder la balance du pouvoir judiciaire chère à Montesquieu en rappelant que «la Cour suprême n’est pas liée par les exigences du Conseil constitutionnel sans fondement juridique d’autant plus que ses arrêts ne peuvent être censurés par aucune autre juridiction».
Elle a tout de même eu la lucidité d’appliquer à la lettre la décision du Conseil qui, en réaction à cette précision, a choisi «la guerre des juges» en lieu et place du «dialogue des juges» avant de nous débouter sur l’ensemble de nos moyens introduits.

Madame la présidente
Sachez que votre magistrature restera à jamais gravée dans le cœur de l’Administration des douanes et votre combat contre l’arbitraire ne sera pas vain, car si le grain de blé ne meurt, il reste seul, mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits !
Les agents des douanes ont vécu avec beaucoup de tristesse et de consternation les événements tournant autour de votre départ de la Cour suprême.
Nous continuerons le combat de la justice et de la vérité pour vous rendre honneur, pour rendre honneur à la femme sénégalaise et rendre honneur au Peuple sénégalais.
Puissent à travers les décisions de la Cour de justice de la Cedeao et du Comité de la liberté syndicale de l’Organisation internationale du travail (Oit) votre rigueur, votre patriotisme et votre sens de la justice être reconnus au-delà des frontières !
Des agents des douanes reconnaissants.
Ndiaga SOUMARE
Inspecteur Principal des Douanes