Hausse de 16,7% des dépenses et prêts nets de l’Etat à fin juillet 2016

Les dépenses et prêts nets de l’Etat du Sénégal ont connu une hausse de 16,7% à 1526,8 milliards FCFA (environ 2,595 milliards FCFA) à fin juillet 2016 comparé à la même période de l’année 2015, a-t-on appris mercredi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

« La progression des dépenses est attribuable aussi bien à la composante investissement qu’aux dépenses courantes », souligne la DPEE. Cette structure ajoute que les dépenses en capital, estimées à 608,4 milliards FCFA, sont en hausse de 16,6%, sous l’effet autant des investissements sur ressources extérieures (plus 66,5 milliards) que de ceux sur ressources intérieures (plus 19,9 milliards).

Concernant les dépenses courantes, la DPEE note qu’elles se sont établies à 918,4 milliards FCFA, soit un raffermissement de 131,7 milliards FCFA (plus 16,7%), imputable aux dépenses de fonctionnement, aux charges d’intérêts sur la dette et aux traitements et salaires qui sont respectivement estimés à 485,1 milliards (+31,6%), 106,2 milliards (+5,4%) et 327,1 milliards (+3,1%).