Grève des transporteurs et politique à la Une des quotidiens du mercredi

La presse parue ce mercredi accorde un traitement de faveur à la grève des transporteurs et à la politique.

«Grève des transporteurs aujourd’hui et demain-Vers une paralysie totale du secteur», titre Direct-Info.

Le journal informe que malgré plusieurs heures de négociations, les transporteurs campent sur leurs positions pour exiger, entre autres, la libération des quatre véhicules de transports stationnés par la Douane.

«Echec des négociations entre les routiers et l’Etat du Sénégal-Paralysie du transport», titre Sud Quotidien dans lequel journal, les syndicalistes précisent que ce sont 9 bus qui ont été arrêtés par la Douane qui en a relâché les cinq.

«Les transporteurs en grève aujourd’hui et demain», ajoute Walfadjri qui consacre sa Une au débat sur la nationalité, s’interrogeant pour l’occasion: «Qui va arrêter Macky Sall ?»

Le journal poursuit son interrogation et indique que «si la réponse est personne, alors où est-ce que le Chef de l’Etat va s’arrêter ?» car, «après avoir installé le pays dans une campagne électorale permanente, le démocrate de Fatick est en phase de se choisir ses propres adversaires, en doublant certains par la double nationalité».

Le journal EnQuête parle du «front de trop» avec Khalifa Sall (maire socialiste de Dakar) qui fait face à la dissidence au sein de +Taxawu Dakar+ (coalition qu’il avait formé lors des élections locales de 2014).

«La scission d’Alioune Ndoye met Cie met le maire de Dakar dans une situation inconfortable», écrit EnQuête.

«Election des hauts conseillers-78 bureaux de vote, près de 27.000 électeurs», titre Le Populaire, soulignant qu’il s’agit d’une élection dont l’organisation n’a rien à envier aux locales, législatives et présidentielle.

Pendant ce temps, La Tribune insiste sur l’an 1 du Grand parti (Gp), créé par l’ex-numéro 2 de l’Alliance des Forces de Progrès (Afp, majorité présidentielle), Malick Gakou. «Du bras de fer à l’indépendance», titre le journal.

En économie, Le Soleil se focalise sur l’optimisme de Cairn energy qui revoit à la hausse les ressources pétrolières du Sénégal.

«Le groupe britannique estime désormais les ressources récupérables du champ pétrolier Sne, au large du Sénégal, à 473 millions de barils de brut, en progression de 23% par rapport aux résultats évoqués en mai dernier», explique Le Soleil.

«Décret portant appropriation de la Convention de concession-Macky Sall fixe ses règles à la Sonatel», titre Libération.

De son côté, Le Quotidien traite de ces «grains d’un conflit» avec la Sonacos qui réclame près de 10 milliards F CFA à Abbas Jaber qui reprenait la défunte Suneor.

L’As consacre sa première page aux domestiques sénégalaises dans les pays du Golf et plonge «au cœur de l’esclavagisme». Selon nos confrères, le cas Mbayang Diop est l’arbre qui cache la forêt.

Le Quotidien revient sur le procès du policier ripoux Alassane Diallo et sa corruptrice, et informe que «4 mois de prison sont requis pour corruption», mais que le verdict est attendu ce 18 août.

«Jugé hier pour corruption-Le policier filmé (en pleine circulation en train de recevoir 3000 f cfa pour avaler la contravention) risque 4 mois ferme», écrit Walfadjri.

«Le flic risque 1 an, les corruptrices 4 mois ferme», note La Tribune. «Le policier et la corruptrice risquent 1 an de prison dont 4 mois ferme. Selon son avocat, Alassane Diallo était dans un cadre de séduction. Aucun de ses collègues n’est venu le soutenir à la barre», explique Le Populaire.