‘’GÊR- CORRUPTION’’ SUR SCENE…Une pièce qui montre comment ce mal est profond

C’est une extrait de la pièce théâtrale ‘’Gêr- Corruption’’ qui a été dévoilée à la presse ce mercredi 9 mars 2016 à la salle du Daniel Sorano.  C’est la Troupe dramatique de la Compagnie nationale du Théâtre Daniel Sorano qui l’a présentée.

‘’Gêr- Corruption’’ ou ’Monsieur  Pots  de  vin  et  consorts’’ est revenu sur un mal qui gangrène la société sénégalaise : ‘’la corruption’’. Ainsi, toutes les formes de ce mal ont été mises à nu.

Cependant, les secteurs touchés restent nombreux et l’administration publique a gagné le palme dans ce domaine avec des agents véreux.

Pour son éradication, par  cette  comédie (en français et  wolof)  à l’humour corrosif, la Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano  apporter sa contribution à la campagne  nationale de lutte contre la corruption  initiée  par  les  autorités  publiques avec le soutien du secteur  privé.

Cette démarche nationale et citoyenne se justifie par le fait qu’en  Afrique, les efforts de développement sont handicapés par le phénomène universel de la corruption qui ralentit la croissance économique  et  contribue au gaspillage  des ressources  disponibles.

Ils ont exhibé les procédés illégaux que les corrupteurs usent pour faire passer leur sal travail,  quitte à croire à la première personne venue sans vérification. Ce qui renvoie à : ‘’ l’arroseur arrosé ‘’

Une situation mal seine qui mène à toutes les dérivent dont le mystique très réputé dans ces milieux de micmac ou encore le mariage par intérêt’’.

Il faut rappeler que le spectacle est une réadaptation de la pièce de théâtre intitulée «  Monsieur  Pots  de  vins  et  consorts », mise en scène  en 1966  par  Maurice  Sonar  Senghor et inspirée de l’œuvre ‘’Le Revizor’’ de  Nicolas  GOGOL, dramaturge russe.

D’ailleurs après la prestation des artistes, des voix se sont levées pour faire des critiques et contributions. Parmi les critiques, le français classique utilisé et le faite que les comédiens soient figés à leur texte a été soulevé. Mais aussi, les costumes, Ndeye Fatou Cissé metteur en scène dit avoir pris acte car la pièce est ouverte aux critique comme la déclaré le directeur du théâtre Daniel Sorano Sakhit Samb.

Waré Ndoye