Gaz lacrymogène, les effets, les dangers de ce composé chimique utilisé dans les manifs

Le gaz lacrymogène est un composé chimique qui provoque une irritation ou un écoulement des yeux avec des larmes.
N’importe quelle substance ayant cet effet peut être appelée lacrymogène. Cependant un gaz lacrymogène est une substance chimique choisie pour sa faible toxicité et qui est considérée comme non létale.

Gaz lacrymogène est un terme générique pour l’ensemble des composés causant une incapacité temporaire par irritation des yeux et/ou du système respiratoire.

Le gaz est utilisé soit en aérosol (un spray) pour l’auto-défense, soit en grenades. Il est communément utilisé par les policierset les C.R.S lors d’émeutes et de manifestations.

Ces composés sont souvent utilisés pour disperser les émeutiers. En effet, ils produisent rapidement une irritation ou une gêne physique incapacitante qui disparaît après la fin de l’exposition.

Les effets du gaz lacrymogène à court terme sur la santé :

Des problèmes respiratoires, une irritation des voies respiratoires.
Des nausées, voir des vomissements.
Une irritation des voies lacrymales et des yeux
Des spasmes
Des douleurs thoraciques
Des dermatites et des allergies
Il faut savoir que les effets sont accentués par temps chaud et humide.

Les dangers des gaz lacrymogènes à long terme pour votre santé :

Une nécrose des tissus dans les voies respiratoires
Une nécrose des tissus dans l’appareil digestif
Des œdèmes pulmonaires (trou ou bulle d’air dans le ou les poumons)
Des hémorragies internes (hémorragies des glandes surrénales)

Le gaz lacrymogène, une toxicité mortelle :

Plusieurs études démontrent la toxicité importante de ces gaz dans un espace confiné. Plusieurs études ont rapporté des décès dus à ces gaz.
Ainsi, lorsque une personne reçoit des bombes à gaz lacrymogènes à l’intérieur de son domicile et qu’elle n’arrive pas à sortir à l’extérieur (cas des personnes âgées et des bébés), elle risque de perdre la vie assez rapidement.
Cette issue fatale, lors d’expertise médico-légale, est due soit à une atteinte pulmonaire et/ou une asphyxie.

Les gaz toxiques sont de puissants irritants pour les muqueuses et des activateurs des glandes lacrymales.

Les effets à long terme sont de 3 types :
l’effet mutagène et donc cancérigène des produits.
l’effet tératogène : les femmes enceintes risquent donc d’avoir des enfants avec des malformations.
l’effet nécrosant : une pneumopathologie chronique peut malheureusement s’installer et devenir irréversible.

Ces gaz toxiques sont rapidement absorbés par voie pulmonaire. Une grande partie est hydrolysée puis éliminée par les reins dans les urines.

Nos conseils pour limiter les risques, les effets et les dangers des gaz lacrymogène pour votre santé :

Rester calme si vous avez reçu du gaz lacrymogène, pas de panique.
Eloignez vous le plus possible de la foule.
Ne vous touchez pas le visage et ne vous frottez pas les yeux.
Il faut se moucher et cracher, pour évacuer les produits chimiques.
Le vinaigre et le citron permettent de diminuer la toxicité de ces gaz en réagissant avec eux.
Il est donc conseillé d’imbiber les mouchoirs avec du vinaigre ou du citron pour respirer moins ces toxiques.
Il est conseillé aux femmes enceintes d’augmenter la surveillance médicale de leur grossesse et pour les personnes ayant présenté des atteintes pulmonaire, il leur est conseillé de faire des radios pulmonaires à distance de l’exposition à ces gaz toxiques.
Si vous avez des gènes respiratoires qui durent, aller voir un pneumologue.
Si lors d’une manifestion vous ne vous sentez pas bien du tout, aller voir les pompiers ou les secours.