Fonctionnement des organisations patronales du Sénégal…Le Cdes réclame une alternance générationnelle

(Photo: Babacar Diagne, président du CDES)…La Conférence des entreprises du Sénégal (Cdes) a réclamé hier après-midi   une alternance générationnel au sein du   patronat Sénégalais. «Il n y a jamais eu d’alternance générationnel dans le patronat. C’est un cercle fermé qui freine la promotion de la petite entreprise»  a fait savoir Bakary Kamara, rapporteur de la commission économique du Cdes. Il a dénoncé  le fait que  le CNP et le CNES  ont désigné un membre pour rendre l’atelier de validation du rapport sur la stratégie de promotion PPP de l’Uemoa tenu à Ouagadougo en mars dernier. D’après lui, ces organisation susmentionné ont  désigné « de façon arbitraire et sans consultations »  les représentants du patronat Sénégalais à Ouagadougou. Pour M.Kamara, cet attitude n’est que le reflet « du  monopole patronal détenu par des deux organisations » par le Cnp et la Cnes. Dès lors, le rapporteur de la commission économique du Cdes a estimé qu’« Il est temps que l’on donne la chance  à d’autres surtout les jeunes entrepreneurs qui posent des actes concrets pour le développement du Sénégal et créent des emplois, de pouvoirs également accéder aux marchés et financements ». Car a-t-il ajouté « à l’air ou le référentiel économique est le Pse, il est nécessaire de  décentraliser le pouvoir décisionnel dans le patronat »