Le contexte actuel de psychose de menaces terroristes n’ébranle pas, outre mesure, les responsables de l’organisation du Magal de Touba, évènement phare du mouridisme, célébré le 1er décembre 2015. « Touba est consciente de l’actualité qui se passe dans la monde à savoir l’extrémisme sans cesse croissant. Mais connaissant notre guide et les prières qu’il a formulées pour Touba, nous avons confiance qu’il ne s’y passera rien. Mais cela ne signifie pas que nous devons dormir sur nos lauriers », a dit, avant-hier nuit, Serigne Ousmane Mbacké, Coordonnateur des Commissions du Comité d’organisation du Magal lors d’un point de presse dans la ville sainte. Toutefois, précise-il: « La sécurité des personnes et des biens revient exclusivement à l’Etat du Sénégal. Nous sommes persuadés que les autorités en charge de cette question, à savoir la police et la gendarmerie feront que la paix puisse régner avant, pendant et après le Magal ». Serigne Ousmane Mbacké en a aussi profité pour appeler les populations à la vigilance.