Enregistrement des naissances à KOLDA : Enda enrôle 303 cas à l’état civil

Rien que pour le compte de l’année écoulée, l’ONG Enda Jeunesse Action a inscrit à l’état civil 303 enfants. Un des nombreux objectifs que se fixe cet ONG dans le cadre de la protection de l’enfance. Dans cette partie du pays où l’enregistrement des enfants à la naissance est un véritable casse-tête, Enda Jeunesse Action en fait un cheval de bataille à côté de la promotion des droits humains. De sensibilisation en sensibilisation, EJA a pu engranger ce résultat jugé très important par les autorités scolaires et les partenaires de l’école. Un grand pas de géant qui permet l’officialisation de ces enfants dans les structures scolaires. Dans la capitale du Fouladou, les droits des enfants sont souvent bafoués si on en croit aux déclarations des différentes structures en charge des enfants. Suffisant pour qu’Enda Jeunesse Action et ses partenaires, entrent dans la bataille pour préserver les droits de ces enfants dont certains sont laissés à eux-mêmes. Ainsi, les mariages et grossesses précoces, l’excision et d’autres formes d’exploitation des enfants sont des fléaux considérés par Enda comme étant les principales sources de blocage à l’épanouissement heureux des enfants. D’ailleurs, 1220 enfants ont déjà bénéficié d’un suivi scolaire par Enda jeunesse Action à travers son programme « Eduquer par la Protection ». Hormis cela, l’ONG s’inscrit aussi dans la réhabilitation de salles de classes dans le but de faciliter le comportement scolaire des enfants.
EL HAJI MAEL COLY