Enquête sur le crash du vol de Senegalair, Justice et politique font la Une des quotidiens du jeudi

L’ouverture par Paris d’une enquête après le crash samedi dernier du vol de Senegalair qui transportait de Ouagadougou vers Dakar la patiente française, Catherine Ferrat, le procès de Hissène Habré et l’affaire Karim, ainsi que d’autres sujets relatifs aux faits divers et à la politique sont traités par les quotidiens parus jeudi.

«Une enquête ouverte après le crash d’un avion de Senegalair : Le Parquet de Paris lâche ses gendarmes», apprend-on à la Une du journal Libération, qui souligne que l’homicide involontaire est visé après la disparation de Catherine Ferrat.

«Le Parquet de paris ouvre une enquête…pour homicide involontaire», rappelle Le Populaire à sa Une, soulignant que le vol HS-125 a été affrété par Ima-France (Inter Mutuelles Assistance).

Selon La Tribune, «les recherches avancent (pour retrouver l’avion), la justice française s’en mêle».

«Des gendarmes français des transports aériens bientôt à Dakar», indique La Tribune.

Le Quotidien revient sur le procès de l’ancien président tchadien et informe qu’appelé à la barre par le juge burkinabé des Chambres africaines extraordinaires (Cae), «Habré kam sur sa chaise».

«Habré refuse de décliner son identité», écrit le journal EnQuête dans sa manchette.

Se focalisant sur le récit d’un expert historien sur l’ancien homme fort de Ndjamena, L’As note : «Habré, de l’ange au démon».

Selon Direct-Info, «les avocats de Karim boycottent l’audience de ce jeudi» de la Cour suprême qui statue sur le recours de Wade-fils contre Antoine Félix Diome.

«Affaire Karim Wade, rencontre des avocats de l’Etat et du Groupe de travail de l’ONU à Genève : Réouverture du dossier», écrit Sud Quotidien à sa Une.

Pendant ce temps, L’As revient sur le meurtre des deux frères Bâ dimanche nuit à Grand-Yoff et donne «les détails de l’enquête». Le journal informe que le meurtrier, Boubacar Sakho, a été déféré hier.

Traitant de la recrudescence de la criminalité au Sénégal, Le Témoin s’interroge : «Le retour de la peine de mort, la clé ?»

Dans sa rubrique «en profondeur», le journal EnQuête s’intéresse aux suicides qu’il qualifie de «tragiques évasions sociales». «Malgré l’absence de chiffres, le suicide est un phénomène réel au Sénégal», note EnQuête.

En politique, L’Observateur traite de la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans et de la réforme des institutions, et estime que «Macky tient son référendum» car, la dernière mouture du texte est bouclée.