Énergie solaire photovoltaïque au Sénégal : OPA suspecte de Fonsis

Inauguré en grande pompe le 14 janvier 2016, le projet de centrale solaire de Méouane (30 MW pour un investissement de 27 milliards de FCFA), à quelques kilomètres de Mekhé, connaît ses premières intrigues de gouvernance. (Photo Amadou Hott du Fonsis)
L’initiateur et le concepteur du business plan de ce projet innovant, le sénégalo-américain Sam Wehbé, s’est fait défenestré dans un premier temps avec pour seule consolation une petite part de 5% et aucune fonction managériale.
Après avoir négocié 66 hectares auprès des paysans, Sam Wehbé, petit poisson, s’est fait avalé par plus gros que lui dans une OPA politico-financière qui n’a pas encore révélé ses secrets.
L’homme d’affaires a dû batailler dur pour obtenir finalement une part congrue de 15% dans le tour de table. Il a fallu en effet toute la détermination de l’un des actionnaires, à savoir Meridiam Investment Group, pour faire imposer le natif de Bambey en tant que Président du Conseil d’Administration (PCA) de Senergy I.
Une décision qui n’aurait pas obtenu le plein soutien d’Amadou Hott, patron du Fonsis. L’ancien collaborateur du groupe Dangote aurait-il voulu imposer l’un de ses proches collaborateurs à la tête de ce projet stratégique? Nous y reviendrons.
Financial Afrik