Electricité…La Banque Mondiale au secours du Sénégal

L’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale a garanti partiellement un important projet de production indépendante d’électricité à Taiba Ndiaye (91 km de Dakar) d’un coût de 94 milliards FCFA (environ 160 millions de dollars).

La convention matérialisant cette garantie a été signée, vendredi à Dakar, par Amadou Bâ ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal.

Le projet porte sur la construction, le développement et l’exploitation d’une centrale électrique d’une puissance contractuelle de 70 MW, utilisant du fuel lourd comme combustible, avec une capacité ultérieure de fonctionnement à l’aide de gaz naturel.

‘’La centrale va livrer sa production sur le réseau de la SENELEC (société nationale d’électricité du Sénégal) au niveau du poste existant de Tobène (Centre), et la société Tobène Power vendra la production d’électricité de la centrale à la SENELEC selon les termes du Contrat d’Achat d’Energie (CAE), d’une durée de 22 ans », a affirmé le ministre des Finances.

Selon Amadou Bâ, il s’est avéré nécessaire de couvrir tout risque de défaut de paiement à Tobène Power, en vertu du Contrat d’Achat d’Energie et de la Convention de Garantie.

C’est pourquoi, l’Etat du Sénégal a pris les dispositions nécessaires pour la mise en place d’une Garantie Partielle de Risque (PRG) établie par l’IDA à titre de sûreté de paiement, pour un montant de 40 millions de dollars, soit environ 24 milliards FCFA, au profit de Tobène Power.

La mise en service industrielle est prévue en décembre 2015 et le projet permettra à partir de 2016, de produire annuellement plus de 558 GWh, soit plus de 16% de la demande électrique connectée au Sénégal.

Les autorités sénégalaises soutiennent que le projet permettra d’améliorer, de manière significative, le coût de production moyen de l’électricité sur le réseau de la SENELEC.