Elections de représentativité à Kolda : l’ODES dénonce les irrégularités du fichier

0
171
Exif_JPEG_420

L’ODES n’est pas contre des élections de représentativités, mais dénonce avec la dernière énergie des irrégularités constatées sur le fichier électoral. En tournée nationale qui l’a conduit à Kolda, Ibrahima Wane appelle ses camarades à la vigilance. Le secrétaire général de l’Organisation Démocratique des Enseignants du Sénégal (ODES) précise que ces manquements tournent autour d’une absence de mise à jour du fichier. M Wane dit constater que certains enseignants, qui ont quitté leurs postes par mutation, il y a plus de trois ou cinq mois, n’ont pas encore bénéficié de changement de lieu de vote tenant compte de leur position géographique actuelle.

Autre irrégularité notée, c’est la dénomination des écoles ou collèges qui, selon Ibrahima Wane, relève de la confusion totale. Certains noms d’écoles sont des collèges, au même moment certains noms de collèges sont des écoles élémentaires, renseigne le patron national de l’ODES. Dans la même foulée, Ibrahima Wane récuse le choix des dates retenues pour ces élections. Le 26 avril pour les enseignants et le 11 mai pour les centrales syndicales. L’ODES estime qu’il faut éloigner d’avantage ces dates pour permettre aux votants d’exercer sans aucune pression leur vote. Né en 2011, cette formation syndicale des enseignants, et membre de la CSA, regroupe plusieurs militants.

EL HADJI MAEL COLY