Education inclusive basée sur le Genre…Les acteurs listent les difficultés

Politiques institutionnelles et pédagogiques, facteurs culturels et économiques, violences basées sur le genre, infrastructures insuffisantes et inadaptés, sont entre autres des difficultés qui bloquent les bons élans à une éducation inclusive, basée sur le genre. D’ailleurs si par simple définition le Genre est le rapport entre les hommes et les femmes socialement construits par une société et qui peut évoluer avec le temps; l’éducation inclusive axée sur le genre, est ici une forme d’éducation basée sur la non différenciation entre les sexes. C’est pourquoi la COSYDEP a réuni autour de la table, des acteurs qui  sont des enseignantes et enseignants,  et le corps de contrôle pour non seulement lister des problèmes, mais ébaucher des solutions aptes à une éducation profitable à tous, à tout lieu et à tout temps. Ainsi, alphabétisation, formation, sensibilisation de la communauté, renforcement du réseau des femmes enseignantes, adaptation des infrastructures, mise en place d’outils pédagogiques sensibles et adaptés au genre. Ce sont là quelques paramètres utiles à une bonne et forte éducation inclusive axée sur le genre. Une rencontre riche d’enseignement par la qualité des débats montrant d’ailleurs l’engagement et l’engouement  des acteurs au service de l’école dans la capitale du Fouladou.
ELHADJI MAEL COLY