Economie et politique au menu des quotidiens du vendrdi

Des sujets liés à l’économie et à la politique sont largement traités par les quotidiens de ce vendredi.

Ainsi, L’Observateur parle de la politique sectorielle dela microfinance 2016-2016 et informe que «Macky Sall confie 100 milliards F CAF à Moustapha Diop (ministre délégué chargé de la microfinance)».

Selon Libération, «l’Etat met 104 milliards sur la table» pour le budget de la microfinance 2016-2020.

«Lettre de politique sectorielle : L’Etat met 100,4 milliards sur la table», renchérit La Tribune.

S’il en est ainsi, c’est par ce que selon Sud Quotidien, «le secteur de la microfinance contribue à hauteur de 3% au financement de l’économie nationale».

Ce journal s’intéresse aussi à la signature d’un 5ème avenant entre l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) et Saudi Binladin Group et donne «les dessous d’un accord».

«Macky Sall avait saisi le Roi d’Arabie Saoudite. La fin des travaux prévue en décembre 2016», note Sud.

Parlant des infrastructures, Le Témoin donne «le coup de baguette de Macky à Diamniadio» où, en un an, un hôtel de 5 étoiles, un complexe sportif comprenant une salle de basket ultra moderne, un parc des expositions et un marché d’intérêt national verront le jour.

«Le tout sur financement turc. Un véritable coup de baguette magique», ajoutent nos confrères du Témoin.

Libération décèle un blanchiment de capitaux dans une transaction foncière et précise que «3,2 milliards en commissions (ont été) interceptées».

Selon le journal, le frère de l’ancien président d’une grande institution est pris dans les filets.

Ce détournement de deniers publics à l’ex-Fonds national de promotion de la jeunesse (Fnpj) fait la Une de L’As qui revient sur cette «affaire du trou de 66 millions».

«L’ex-Daf (Directeur administratif et financier) et l’ancien chef comptable du Fnpj encourent 7 ans de prison et la confiscation de leurs biens», explique L’As.

La Tribune traite de la levée de l’interdiction de sortie du territoire de certains ténors libéraux et estime que «Madické et Samuel dans le flou».

De l’avis de nos confrères, le Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) exige une notification officielle de cette levée d’interdiction.

«Levée de l’interdiction de sortie du territoire des libéraux : Le Pds parle d’une mesure pour masquer l’énorme bourde de Macky», écrit L’As.

«Levée de l’interdiction de sortie du territoire des libéraux : Quand Macky brouille sa traque !», s’exclame Sud.

L’Observateur consacre sa Une au ministre des Sports, «Matar Bâ (qui) crie haut».

«Le référendum n’est pas une question d’intérêt national. Aucun parti ne peut gagner seul des élections. Macky Sall ne s’accroche pas à Benno Bokk Yakaar», dit M. Bâ dans un entretien avec nos confrères de L’Obs.