Economie et politique à la Une des quotidiens du mardi

Des sujets relatifs à l’économie, à la politique et aux faits de société se paient la Une des quotidiens parus mardi.

«Sukuk II : Souscriptions record sur le marché financier de l’UEMOA-Macky Sall empoche 200 milliards de f cfa», informe Libération dans sa première page.

Le journal précise que le Sénégal qui recherchait 150 milliards a même décliné 33 milliards f cfa.

Sur la gestion des finances publiques, L’As souligne que «le Fmi (est) satisfait du Sénégal».

De son côté, Walfadjri insiste sur les pratiques fiscales dommageables et révèle «comment les opérateurs télécoms font perdre des milliards à l’Etat».

«Scandale du carburant toxique-Dits et non-dits de l’affaire Dirty diesel», écrit Rewmi à sa Une, soulignant que «ça sent la machination», mais qu’on s’achemine vers une commission d’enquête parlementaire.

En politique, Rewmi note : «Quand le Pds redevient un parti de contribution».

«Série de conférences de presse-Pouvoir et opposition croisent le fer aujourd’hui», titre Le Populaire.
Le journal écrit qu’après la polémique sans fin sur les nébuleuses du pétrole et du gaz, le Premier ministre monte au créneau aujourd’hui pour couper court au débat. «Les leaders du Front de l’opposition sur le chantier de la réplique», ajoute Le Populaire.

Nos confrères du Quotidien traitent de l’offre de médiation de Djibo entre Khalifa et Macky et fait état d’ «un Ka en débat».

A la Une de Direct-Info, l’ex-présidente de l’Office national de lutte contre la corruption, «Nafi Ngom Keïta dément formellement» tout rapprochement avec Macky Sall.

Consacrant sa Une aux faits de société, La Tribune alerte : «Revoilà les inondations !» Selon le journal, le cimetière de Thiaroye sur mer est sous les eaux, Guinaw Rail Nord, Tivaouane Diacksao pataugent.

L’Observateur décortique le rapport 2015 de la protection civile et affiche «les gros dangers de Dakar».

«Cheikh Béthio Thioune rappelé à l’ordre par Touba-La fin d’un mythe», titre EnQuête qui rappelle que depuis l’affaire du double meurtre de Madinatoul Salam en 2012, les choses vont mal en pis pour le guide des Thiantacounes.

«Lutte contre le terrorisme, stigmatisation des musulmans-Valls (Pm français) en phase avec Macky», apprend-on dans Sud Quotidien.