Divers sujets ornent la Une des quotidiens du mardi

Des sujets relatifs au patronat, aux faits divers et à la politique meublent la Une des quotidiens parus ce mardi.

Parlant des assises du Conseil national du patronat (Cnp, Le Témoin se focalise sur le harcèlement fiscal de l’Etat et informe que «Baïdy Agne (président du Cnp) apostrophe le ministre (de l’Economie) Amadou Bâ».

Selon le journal, sur un budget de 3022 milliards F CFA, les entreprises vont cotiser 1721 milliards F CFA.

«Les entreprises vont-elles céder à la pression ?», s’interrogent nos confrères.

«Le Cnp en guerre contre les taxes multiples», note Le Quotidien, poussant L’As à écrire : «Le patronat fait le procès de l’Etat» car ses entreprises sont soumises à une forte pression fiscale.

Pour Le Populaire, «le patronat crie ses craintes au Premier ministre».

A la Une du Quotidien, le ministre de l’Economie, Amadou Bâ estime que «le Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio n’est pas rentable» et qu’il aurait été mieux de construire un hôtel à côté».

L’Observateur s’intéresse à la gestion de l’électricité et donne «le détail des 50 milliards F CFA de factures (des sociétés publiques) de courant impayées».

«Assemblée nationale : 20 factures ; Ucad : 1062 factures dues ; Touba Mosquée : plus de 2 milliards F CFA ; Ville de Dakar : 12 milliards F CFA ; Hôpital Fann : 333 factures non honorées», explique L’Obs.

A la Une du Populaire, «le boss de l’Ucg (Union de coordination de la gestion des déchets solides) fouille dans les ordures des concessionnaires» et dit avoir engagé un audit du parc des concessionnaires.

Selon Ibrahima Diagne, les camions qui ne sont pas aptes seront sortis du service. «Nous payons 4 milliards pour transporter le sable des ménages», ironise-t-il.

Traitant de ces soupçons de blanchiment de capitaux, Libération informe que «la Centif (Cellule nationale de traitement des informations financières) livre 22 dossiers au Parquet».

«Un Dg versait 15 millions par jour dans le compte de son fils aîné de moins de deux ans. Un faux mandataires de l’Etat pris dans une escroquerie portant sur 70 milliards de F CFA. Un officiel étranger se déclare technicien pour planquer les commissions versées par le Cartel», révèle Libération.

Le Populaire revient sur cette affaire impliquant une Sénégalaise de 45 ans, Fatou Sall, arrêtée avec de la cocaïne au Nigeria.

«La drogue dissimulée dans ses parties intimes devait être acheminée à Dakar», explique Le Pop.

«Fatou Sall, 45 ans, cachait la drogue dans ses parties intimes», ajoute Libération.

L’Observateur met à jour cet inceste à Keur Massar (banlieue dakaroise) où un homme à engrossé deux fois sa propre sœur.

A sa Une, Sud Quotidien s’intéresse à la grogne des retraités suite à la mensualisation des pensions et estime que «l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) décante la situation».

De l’avis du Populaire, «l’Ipres s’aligne sur les retraités» et reporte la mensualisation des pensions de retraite.

A la Une de La Tribune, Rewmi contre-attaque et estime que «Macky a de sérieux problèmes». Pour les cadres libéraux qui craignent un report du référendum, «Macky veut installer un Etat policier».