Divers sujets meublent la Une des quotidiens du jeudi

La presse de ce jeudi propose un menu diversifié et relatif à l’éducation, à l’économie et à la politique, entre autres.
«Entre menaces, grèves et radicalisation : Enseignants et Etat jouent avec le feu», titre La Tribune.

Après des négociations avec l’Etat, Walfadjri note que «les enseignants paralysent le système éducatif».

«Grève chronique des enseignants : La radicalisation. Abdou Faty fixe un ultimatum d’une semaine», explique Grand-Place à sa Une.

Dans L’As, le ministre de la Fonction publique, Viviane Bampassy disjoncte : «Que les enseignants retournent dans les classes tout de suite…»

Ce ministre fait la Une du Quotidien qui s’intéresse à la conclusion du Forum national de l’administration organisé le week-end dernier par son ministère, faisant état d’un «défi de la mise en œuvre» des décisions issues de cette rencontre.

La justice occupe la Une de Walfadjri qui traite du séminaire d’hier de la Cour suprême et informe que «les magistrats font leur autocritique» en se penchant sur les lenteurs de la justice, les décisions critiquées.

De son côté, L’Observateur parle du procès pour la confiscation des biens de Karim et Bibo Bourgi en France, et révèle que «le Parquet de Paris plaide pour le Sénégal».

«Trois avocats et l’Agente judiciaire dépêchés par l’Etat sénégalais. Mis en l’état hier, l’affaire sera plaidée le 27 juin», explique L’Obs.

«Affaire des appartements de Karim et Bibo : Paris écarte les avocats de l’Etat du Sénégal», titre L’As.

L’économie fait la Une du journal EnQuête qui revient sur la création d’une nouvelle compagnie aérienne avec le suisse Jetlease et donne «les dessous d’une négociation».

Selon le journal, il est prévu de mettre 6 Boeing de type 737-800 à la disposition de la nouvelle compagnie.

«Sénégal-Bruxelles : Signature d’un programme de coopération sur cinq ans», titre Le Soleil.