Divers sujets à la Une des quotidiens du vendredi

Les quotidiens du traitent de divers sujets allant de la politique au sport, en passant par les faits divers.

Walfadjri donne «la seule arme qui reste à Wade» dans son combat pour la libération de Karim Wade.

Selon ce journal, «la négociation est l’ultime recours de l’ex-président pour faire libérer son fils.

Parlant des mouvements de soutien à Karim, nos confrères de Walfadjri notent qu’on va vers la fédération des forces.

Selon L’As, pour la libération de Karim, les associations de soutien menacent de vilipender Macky à l’étranger.

Libération s’intéresse à la guerre à distance des responsables libéraux et se focalise sur «les mots de Wade pour soigner des maux».

De son côté, Direct-Ino informe que «la caravane de Mame Mbaye Niang (ministre de la jeunesse) a été caillassée hier à Sédhiou (Sud)», notamment à Dianamalary, par des populations qui réclament l’électrification de leur village.

«Dix manifestants ont été arrêtés», ajoutent nos confrères de ce journal.

«Après Macky Sall à l’Université : Le cortège de Mame Mbaye Niang caillassé», titre La Tribune.

Sud Quotidien parle de cette «traque des professionnels véreux» dans le cadre de la Couverture maladie universelle (CMU), en vendant des médicaments censés être gratuits.

D’ailleurs pour L’As, «l’Ofnac (office national de lutte contre la fraude) interpelle une infirmière» accusée de vendre des médicaments dans le cadre de la CMU.

Pendant ce temps, EnQuête fait état du «feu qui couve à l’Ofnac avec cette guéguerre entre les membres».

Sur l’exploitation de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), ce journal informe que «les Allemands quittent la piste».

«Fraport qui détenait 51% des droits d’exploitation réclame 1 million d’euro pour partir», explique EnQuête, dans lequel journal, le Dg de l’AIBD soutient : «Si on ne trouve pas de solution avec Saudi Bin Laden (le constructeur), on va résilier le contrat».

«AIBA: Après Saudi Bin Ladin Group, Fraport verse dans la menace», lit-on à la Une de Libération, soulignant que la société allemande veut une rupture à l’amiable et fixe trois semaines à l’Etat.

S’intéressant aux relations entre le Procureur et le Doyen des juges, Le Quotidien fait état de «guerre confraticide».

Dans L’Observateur, le père du policier «Boughaleb (accusé du meurtre de l’étudiant Bassirou Faye) charge» avec ces termes : «On veut sacrifier mon fils pour protéger un gradé de la police».

La psychose à l’hôpital régional de Ziguinchor (Sud) intéresse Le Populaire qui note qu’ «un cas suspect d’Ebola hante» la ville.

Selon le journal, le malade douteux est un Guinéen et placé en isolement au service des consultations externes.

Le Soleil plonge dans l’Afrobasket 2015 et souligne que le Sénégal fera face au Nigeria en demi-finale.

«Sénégal-Nigeria en demi-finale demain : Un air de revanche», indique Le Quotidien.