Dianté du Grand Cadre confirme la convocation des Enseignants à la Police

Les enseignants qui bloquent les notes des élèves et boudent les réquisitions envoyées par la hiérarchie pour que cesse cette pratique ont maintenant à leurs trousses la police et la gendarmerie. Selon le coordonnateur du Grand cadre, Mamadou Lamine Dianté, repris par Enquête dans son édition de ce vendredi, de nombreux enseignants qui suivent le mouvement ont été convoqués soit dans un commissariat soit dans une brigade.

C’est le cas, selon Dianté, à Mbacké, à Foundiougne, à Keur Momar Sarr, à Kaffrine. Le leader du Grand cadre informe, toujours dans Enquête, que ça devrait être le tour de ses camarades de Dakar, qui ont reçu les premières réquisitions. « Quels que soient la brigade ou le commissariat qui convoqueront un enseignant, Abdoulaye Ndoye (du Cusems) et moi serons les premiers à nous présenter, avertit Dianté.

Nous demanderons à tous les enseignants de Dakar d’arrêter toute activité pour nous retrouver là-bas. Si les autorités sont éprises par le fonctionnement des établissements, elles peuvent laisser tranquilles les camarades et venir nous chercher, Abdoulaye Ndoye et moi.