Des mécaniciens réclament un site de travail

Le Regroupement des vrais artisans de l’automobile du Sénégal (REVAAS) a dénoncé mercredi à Pikine le retard de la mise à disposition du site promis par les autorités à ses membres déguerpis de l’ancienne gare routière « Pompiers », à Dakar.
« Depuis qu’on nous a fait quitter la gare +Pompiers+, les autorités nous promettent un site situé près de la gare routière des +Baux maraîchers+. Jusqu’à présent nous n’arrivons pas à occuper cet espace, ce qui nous oblige à travailler sous les ponts ou en plein air, avec beaucoup de risques », a dit Ousmane Sow, le secrétaire général du REVAAS.

« Les autorités ne doivent pas nous demander d’éviter l’occupation anarchique de la voie publique et en même temps nous refuser ce site », a soutenu M. Sow lors d’une conférence de presse, en présence de plusieurs membres du REVAAS.

Il évoque par ailleurs, pour montrer l’utilité de ce regroupement de mécaniciens, les services de dépannage « gratuits » qu’il offre aux usagers de la route lors des évènements religieux, dont le Magal de Touba et le pèlerinage de Popenguine.

Le REVAAS réclame aussi des financements publics, pour bien mener ses activités. « Cela va sans nul doute offrir à beaucoup de jeunes Sénégalais une occupation », a ajouté M. Sow.