Des experts réfléchissent sur des stratégies d’adaptation au changement climatique

Des experts sénégalais ont initié vendredi dernier à Dakar des réflexions sur les stratégies d’adaptation au changement climatique pour parvenir à la sécurité alimentaire au Sénégal.
La rencontre est initiée par l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR) dans le cadre de la 9ème édition de leur manifestation commune dénommée « Fenêtre sur l’agriculture ».

Selon M. Vincent Martin, représentant résident de la FAO au Sénégal, cette manifestation se tient après l’adoption en septembre 2015 par les Nations Unies, des Objectifs de développement durable (ODD) et la COP 21 à Paris en décembre de la même année.

« De tout temps, le paysan a cherché à s’adapter », a pour sa part, laissé entendre M. Paul Thiaw, un des panélistes par ailleurs coordonnateur régional de la Fédération des organisations non gouvernementales (FONGS).

Selon lui, les producteurs ont de plus en plus besoin de pratiques agricoles intelligentes pour s’adapter, sans compter les informations scientifiques qui sont devenues indispensables.

«Les informations scientifiques sont des aides de prise de décisions du producteur », ajoute-t-il, plaidant pour un partenariat entre le monde scientifique et le monde agricole.

Pour sa part, M. Gora Ndiaye, responsable du projet « Jardins d’Afrique » dans la village de Fimela (région de Fatick, 133 km de Dakar), a évoqué quelques stratégies d’adaptation au changement climatique misses en œuvre dans le cadre de ce projet. Selon lui, le projet apprend aux jeunes des pratiques agro-écologiques pour un développement durable.

« La culture fourragère est développée en même temps que l’horticulture », avance M. Ndiaye.

En tout état de cause, souligne M. Ibrahima Hathie chercheur à IPAR, il faudra une synergie entre la production agricole et la diffusion des savoirs en matière d’adaptation au changement climatique. Il a par ailleurs plaidé pour l’accès des organisateurs de producteurs aux mécanismes de financement au changement climatique défini au niveau international.