Des entrepreneurs chinois à l’assaut de l’arachide sénégalais

Une délégation d’entrepreneurs chinois intervenant dans le secteur de l’agriculture sur les possibilités d’une coopération économique durable a entamé ce lundi  une visite d’échange   avec le secteur privé sénégalais  par le biais de l’Union nationale des chambres de commerce, d’agriculture et d’industrie du Sénégal. Ainsi, cette délégation chinoise, conduite par la directrice adjointe de la chambre de commerce de la Chine, Xu Weiqiong a été accueilli par les opérateurs économiques du pays. Et au terme de ces échanges tenus au siège de l’union nationale des chambres de commerce du Sénégal, le président Serigne Mboup a indiqué que cette visite est la concrétisation des engagements pris par les deux Etats lors de la visite du président de la République, Macky Sall en Chine. « Cette visite est la matérialisation des accords signés par le chef de l’Etat lors de son voyage en Chine. Cela prouve une réelle volonté du gouvernement de l’amélioration de sa coopération avec la Chine », a souligné Serigne Mboup, président de l’Union nationale des chambres de commerce du Sénégal. Selon M Mboup, ces entrepreneurs chinois sont intéressés par l’exportation des produits agricoles comme l’arachide mais aussi de l’huile. C’est la raison pour laquelle, M. Mboup a invité les opérateurs économiques sénégalais de procéder à un aménagement dans le bassin arachidier pour augmenter la production agricole afin de satisfaire les besoins d’exportation de la Chine. « La délégation chinoise, ce sont des entreprises qui souhaitent nouer des relations avec des entreprises sénégalaises dans l’exportation de l’arachide. Comme vous le savez, depuis l’année dernière, nos autorités ont conclu un accord avec le gouvernement chinois pour l’exploitation de notre arachide. Aujourd’hui, il est bien apprécié au niveau de la chine et nous leur mettons en rapport avec les opérateurs économiques », a expliqué Serigne Mboup. « Les chinois peuvent nous aider à augmenter notre capacité de production. On peut exporter plus de 300 milliards de Fcfa qui améliorerait notre balance commerciale. Les chinois peuvent produire jusqu’à 4 tonnes à l’hectare alors que les sénégalais ne produisent d’une tonne à l’hectare », a-t-il ajouté.

De son côté,  le Chef du bureau économique de l’ambassade du Sénégal en Chine, Mamadou Sarr a  fait état de la puissance de la Chine est le deuxième fournisseur du Sénégal derrière la France.« C’est le dynamisme du secteur privé sénégalais qui à œuvrer pour que la Chine devient un partenaire stratégique du Sénégal. Ils (les chinois) veulent s’installer avec le secteur privé sénégalais », a-t-il fait part.