Des bourses de la Fondation Sonatel à des docteurs en médecine

Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale et la Fondation Sonatel signent une convention d’octroi de bourses d’excellence de spécialisation médicale d’un montant global de 256 000 000 FCFA.
La cérémonie de signature sous la présidence de Madame le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale le Prof. Awa Marie COLL SECK et du Directeur Général de Sonatel et Président du Conseil de Fondation Monsieur Alioune NDIAYE aura lieu ce lundi 08 février à 17H au Ministère de la Santé et de l’Action sociale à Fann rue Aimé Césaire.
Les bénéficiaires sont des titulaires d’un doctorat en médecine, détenteurs d’une admission dans les spécialités de la Chirurgie, de la Gynécologie-Obstétrique, de la Pédiatrie, de la Néphrologie, des Urgences et de la Gériatrie.
Ces boursiers se verront allouer une allocation mensuelle d’un montant de 250 000 FCFA pendant toute la durée de leur formation. La prise en charge des frais d’inscription est également entièrement financée par la Fondation Sonatel.
Cette contribution de la Fondation Sonatel entre dans le cadre de ses actions de mécénat en faveur de la Santé, destinées à renforcer les efforts des pouvoirs publics pour permettre au Sénégal d’avoir plus de médecins spécialistes sur tout le territoire national.
La priorité du développement des ressources humaines dans la santé et le déficit de spécialistes dans les régions dû à une forte concentration à Dakar, ont guidé la Fondation Sonatel dans ce choix.
Ainsi, la Fondation Sonatel, très sensible à cette situation, a jugé nécessaire de mener une réflexion qui lui a permis de proposer cette solution en partenariat avec le Ministère de la Santé et de l’action Sociale afin d’apporter sa contribution à l’amélioration de la politique de santé publique au Sénégal à travers la formation.
Le succès de cette convention participera au renforcement du nombre de spécialistes médicaux et chirurgicaux et encouragera l’orientation vers certaines spécialités largement déficitaires. Il favorisera aussi une répartition plus équitable de spécialistes médicaux sur l’ensemble du territoire national.