Déplacement du mur de l’aéroport : Les Lébous ruent dans les brancards

Ils crient au «scandale». Les Lébous ne comptent pas rester les bras croisés contre l’«accaparement» de leurs terres. Hier, lors d’une visite guidée derrière le mur de l’aéroport international de Dakar, ils sont montés au créneau pour dénoncer la volonté de l’Etat d’élargir la surface de l’aéroport pour des «mesures de sécurité». Accrochés par le journal «Walf quotidien», ils soulignent : «Les autorités veulent brader nos terres qui se trouvent derrière le mur de l’aéroport».