Déphasage entre les nouveaux métiers et le cadre législatif

L’Onfp pose la problématique du contenu de la  convention collection  en date du 16 décembre 1957

Dans  un souci de réactiver la convention collective   vieille de 39 ans, l’Office nationale de la formation   professionnelle (Onfp) a organisé ce vendredi un atelier de concertation avec les acteurs de la   branche  professionnelle auxiliaire  du transport. Selon Sanoussi Diakité, cet atelier vise, non seulement  à  améliorer  la productivité du travail,  mais aussi, à assurer  la meilleur  structuration des branches. «Dans cette convention, il y a des titres et des conventions  qui  sont devenus obsolètes. Mais, il y a de nouveaux emplois qui ne  sont  pris en compte par cette convention» a  indiqué M Diakité  lors de la cérémonie d’ouverture de cet atelier. Pour corriger  ces déphasages, l’Onfp s’est fixe trois objectifs. Il s’agit d’abord d’identifier les priorités de  la branche axillaires de transport en matière de qualification professionnelle en lien avec les classifications de la convention collective des auxiliaires de transport en vigueur. Par la suite, recueillir des informations sur de nouveaux métiers correspondant au centre d’intérêt de la branche et le classement catégoriel à leur appliquer. Et en fin formuler des recommandations sur des actions à entreprendre à court et moyen  terme