Dakar-Les jeunes leaders de BSF/Campus proposent des projets innovants

La gestion des projets a occupé une place de choix dans le 1er atelier de formation des jeunes leaders du programme BSF/Campus. 10 projets innovants pour révolutionner les bibliothèques de demain ont été présentés.
Les 10 leaders du programme BSF/Campus ont eu droit à un renforcement de capacités sur la gestion des projets. Il s’agit à la fin de cette première session d’amener ces jeunes leaders à mettre en œuvre des projets individuels ou collectifs de leur choix pour apporter de la révolution dans la gestion des bibliothèques.
En projet, il faut avoir des idées claires
« Un projet est un ensemble d’activités visant à atteindre dans des délais fixés avec un budget donné des objectifs clairement définis. Un projet comprend des parties prenantes clairement identifiés dont le groupe cible principal et les bénéficiaires finaux. Dans tout projet, il faudrait que les mécanismes de coordination de gestion et de financement soient clairement définis » a indiqué Mme Anna Soravi, consultante.
Elle a par ailleurs conseillé aux jeunes leaders d’accorder beaucoup plus d’importance à la pertinence, la faisabilité et la viabilité de leurs projets.
« Plus vous impliquez les bénéficiaires dans le montage de votre projet, plus cela garantira sa viabilité. Tout projet nécessite également un système de monitoring et d’évaluation pour soutenir la gestion de la performance) et un niveau adéquat d’analyse financière et économique montrant que les avantages générés par le projet seront supérieurs à son coût » a-t-elle avisé.
Cette formation sur la gestion des projets a permis à chacun des 10 leaders du programme BSF/Campus de faire une présentation power point de son projet.
10 projets innovants
Adama Diaby de l’Association ACLJ/ Kédougou propose comme idée de projet, la création d’un village des Arts et du développement durable à Kénioto dans la commune de Kédougou, un projet qui a déjà reçu le soutien moral de Mamadou Hadji Cissé, maire de Kédougou, de l’ARD, du Cdeps de Kédougou et de l’appui financier de la société Teranga Gold.
Ina Thiam rêve d’un centre d’archivage et de documentation de la culture urbaine, Mamadou Cissé voudrait l’informatisation de la gestion de la bibliothèque Sembene Ousmane de Yoff. Assane a un projet de création d’une plateforme de ressources médicales, Amadou Ciss, un projet de mise en place d’une bibliothèque municipale à Pikine, Banouma Sam, un projet de création d’une bibliothèque sociale. Sanou Dieng rêve d’un centre d’information au quai des pêcheurs de Mbour, Mamadou Dramé, d’une bibliotech A et Fatou Diop d’un portail documentaire pour le CESAG.
Les jeunes leaders promoteurs attendent la contribution des différents partenaires au développement pour faire de ces projets des réalités sur le terrain.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com