Conseiller municipal à Saint-Louis : « Il y’a beaucoup de réservations, mais les cimetières ne sont pas pleins »

La décision du maire de Saint-Louis, annoncé à l’ouverture de la 20e édition de KAAMIL POUR LES MORTS, de mettre à la disposition de la communauté islamique un nouvel espace devant servir de cimetières pour libérer Marmiyal et Thiaka Ndiaye, suscite divergentes appréciations chez l’opinion saint-louisienne.

Pour le conseiller municipal, Papa Larou MAR, le taux important de « réservation de tombes », donnant l’impression que les cimetières sont pleins, est une équation majeure à résoudre, indiquant clairement que l’identification annoncée d’un autre lieu dédié n’est pas rationnelle.

« Les réservations de tombes peuvent se faire dans les cimetières payants. Ce qui n’est pas le cas pour Saint-Louis. Comment peut-on réserver des lieux devant les récurrents cas pressants d’enterrement qui se présentent chaque jour », s’interroge-t-il.