Conflit foncier à Ouakam : Le Jaaraf Youssou Ndoye s’en lave les mains

Le conflit foncier auquel se livrent les jeunes de Ouakam regroupés au sein du mouvement «Tannka» contre le promoteur Mbackiyou Faye dépassent les «autorités» les autorités de cette localité. Très en colère, Jaraaf Youssou Ndoye, chef de la collectivité Lébou de Ouakam, a décidé de s’en laver les mains.

Sur les colonnes du journal «Enquête», l’autorité coutumière livre sa colère et se soustrait de cette affaire : «Ce n’est plus mon problème. S’ils trouvent un interlocuteur plus crédible qui saura faire entendre raison aux manifestations, c’est tant mieux. Pour ce cas précis, même un tremblement de terre, ne me fera pas bouger.»

Les raisons qui ont poussé vieux Ndoye à prendre cette décision sont liées sa non-convocation à une réunion qui s’est tenue hier matin à la gouvernance pour statuer sur le problème foncier qui secoue cette partie de la capitale sénégalaise depuis le début de la semaine.

«Ils ont voulu me zapper. Comment peuvent-ils prétendre pacifier ce village en voulant me mettre “hors-jeu” ? Ils ont invité un jeune cadre, un certain D. Diagne à ma place. Quand ils se sont rendu compte que je suis leur interlocuteur légitime, ils ont voulu se rectifier», déplore Youssou Ndoye. Aussi promet-il de ne pas déférer à la convocation de «rattrapage» qui lui a été adressée, pour ce samedi. Ça, se fera sans lui, indique-t-il.