Cheikh Mbaba Diop, candidat de la FASTEF : « Nous allons porter plainte contre l’Etat pour combattre l’injustice »

Les candidats au concours pour entrer à la Fastef de l’année 2015/2016 ne sont pas contents et l’ont montré ce matin. Les étudiants   ont barré l’avenue Cheikh Anta Diop ne comptent pas s’en arrêter là pour preuve, leur coordonnateur, Cheikh Mbaba Diop crie au scandale et menace.

C M.Diop lance ‘’nous nous sommes révoltés aujourd’hui suite au communiqué qui a fait état d’annulation du concours pour entrer à la Fastef de l’année 2015/2016.  Il y a eu 17 milles candidats qui ont fait le concours et ont versé en tout la bagatelle de plus de 150 millions CFA  car chaque candidat a donné la somme de 8 000cfa. Ils ont suspendu le concours à notre grande surprise et en tant que candidats, nous  avons pris l’initiative de faire face à cette injustice. Nous avons tenu un point de presse à la Fastef il y a quelques jours et avons rencontré le médiateur de l’université qui a appelé le chargé de l’éducation à la présidence  mais hélas ce dernier n’a pas voulu nous répondre’’.

 

Décidés à mener le combat les étudiants font fi de la campagne électorale qui sévit actuellement  et dénoncent le mutisme de l’Etat par rapport à cette situation.  Cheikh Mbaba Diop regrette ‘’ l’Etat est entrain de minimiser notre cause. Nous réclamons la délibération des résultats et tant que notre situation ne sera pas résolu continueront la lutte  aussi bien à la Fastef que sur l’avenue Cheikh Anta Diop’’.

Les étudiants bandent leurs muscles et accuse le gouvernement : ‘’ si l’Etat déclare qu’il n’a pas d’argent c’est faux car ils dépensent des milliards sur le territoire  nation pour faire leur campagne.

Pour la question de savoir s’ils ne sont en train de faire la campagne à leur manière, C M Diop et ses camarades répondent par la négative. Pis expliquent-ils ‘’ nous ne sommes pas là pour des affaires politique mais plutôt pour  défendre nos intérêt allant dans le sens de servir notre Nation. Nous exclusions pas de porter plainte contre l’Etat ‘’ a fait savoir le coordonnateur des candidats au concours de la Fastef.

 

Waré Ndoye