C’est le Ramadan, le prix des denrées augmente…

Les musulmans sénégalais sont officiellement en plein dans le mois béni du Ramadan aujourd’hui, même si une partie de la communauté a entamé le jeun depuis hier. Déjà à l’annonce dès l’approche du mois béni, les prix de certaines denrées notamment des légumes ont enregistrés des hausses alors que ceux du sucre restent intacts.
A quelques heures du début du mois de Ramadan (il démarre officiellement aujourd’hui selon la CONACOC), le marché Castor visiblement bien approvisionné en denrée et produits alimentaire, offre le même décor que d’habitude. Les vendeurs s’activent à faire écouler leurs marchandises. Les acheteurs quant à eux, s’acquittent de leurs taches. Et, malgré cette veille de Ramadan, vers 13h déjà, le marché est presque vide à part quelques clients qui déambulent ça et là. Quelques vendeurs rencontrés sur place nous font un état des lieux: les prix de produits tels que l’oignon, les légumes et la viande ont déjà commencés à enregistrer des hausses.
«Des produits comme l’oignon commencent à connaitre une hausse de prix. Le kilogramme (kg) se vendait à 200 F Cfa il ya quelques temps mais, présentement, il coûte 250 F Cfa», soit une hausse de 50 F Cfa, a dit Moussa un jeune vendeur. Lui emboitant le pas, les vendeurs de viande soutiennent eux aussi une augmentation du prix au kilogramme. D’ailleurs, soulignent-ils, depuis quelques temps le prix de la viande ne cesse d’augmenter. «La viande se vendait, il y a environ trois semaines à 2500 F Cfa le kg mais maintenant, il s’échange à 2800 F Cfa. Et ce n’est pas fini, on en n’est pas encore au plafond car il risque d’y avoir évolution du prix», les jours à venir, a-t-il fait savoir.
Cette tendance haussière n’épargne pas les légumes. Les vendeurs de légumes nous révèlent que les légumes sont chères à cette période de l’année et que leurs prix ont augmentés de façon considérable. «Les légumes sont chères en ce moment. Regardez, le kg de la carotte est à 700 F Cfa. Et, il risque d’être plus chère quand arrivera la carotte importé», a souligné une jeune dame vendeuse de légumes. Dans le même ordre d’idées, elle prévient qu’il faut s’attendre à revoir les prix à la hausse durant le mois de Ramanda car c’est certainement ce qui nous attend. «Le prix des produits vont certainement augmenter dans le mois de Ramadan comme tout le monde le sait et c’est pour bientôt», a-t-elle renchérit.
Les autres produits tels que le sucre local et celui importé en morceau plus prisés en période de Ramadan pour les besoins surtout du «suukëru Koor», ne connaissent aucun changement du point de vue du prix. Idem pour la pomme de terre qui, lui est à un prix beaucoup plus abordable. On peut même dire que son prix est à la baisse. «La pomme de terre coutait, 500 F Cfa le kg mais, aujourd’hui, elle se vend à 400 F Cfa le kg, soit une baisse de 100 F Cfa», a précisé un des boutiquiers rencontré.
Pour ce qui est de la disponibilité des produits, le marché est bien approvisionné. En atteste le décor auquel on a droit sur place. «Rien n’a changé, le marché est comme il était avant», a précisé Abdou un grossiste au marché Castor.