Célébration de la journée internationale des filles dans les TIC

Les organisateurs comptent s’appuyer sur des applications mobiles   pour atteindre les Odd

La 4ème édition du concours « Jiggencitic » qui sera célébré du 16 au 28 avril, et qui a  coïncidé au Sénégal avec la commémoration de la 5ème édition de la Journée internationale des filles dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC)  est axée  cette année sur le  thème « Élargie les horizons, changer les mentalités ! ».D’après Madame Bitiloko Ndiaye, conseiller technique numéro 1 du ministère des Postes et des télécommunications, Bitilokho Ndiaye,  le   but recherché à  travers ce concours,  le développement des applications mobiles par les jeunes et les femmes pour un développement durable. Elle a  notifié ce jeudi, lors d’une rencontre entrant dans  le cadre des préparatif de ces journées que le développement des applications mobiles chez les jeunes et les femmes peut faciliter la création de ces contenus innovants a été déclarée comme nécessaire pour l’atteinte des objectifs de développement durable (Odd) en Afrique. « Plusieurs opportunités s’ouvriront pour la vulgarisation du développement d’applications mobiles au Sénégal et les jeunes filles ne devraient pas être en reste pour les saisir.  Cela permettrait d’accroître le nombre de femmes qui ont accès aux services mobiles et aura un effet important sur de nombreuses industries cruciales pour la croissance, l’innovation et la création d’opportunités d’emploi dans le secteur des TIC » a-t-elle fait savoir. D’après « les jeunes filles devraient acquérir une compréhension globale de la technologie comme un outil d’expression, de créativité et d’innovation qui devrait être maîtrisé pour exploiter leur potentiel et fournir des services efficaces et innovants ».

Pour l’Unesco qui soutient  cette démarche  visant à promouvoir la  priorité  et  l’égalité de genre, une éducation de qualité « l’accès à l’information joue un rôle clé pour positionner l’Afrique et les jeunes femmes africaines en particulier, pas simplement comme consommateur des TIC et contenus numériques, mais d’importantes créations et innovatrices de contenus locaux nécessaires pour assurer un développement inclusive, autodéterminé et durable ».

Xibaaru