CASAMANCE : Les chauffeurs exigent la levée des barrières militaires sur la route

Depuis les périodes chaudes du conflit en Casamance, l’état avait pris des mesures de sécurité à tous niveaux. Il y avait d’abord l’installation de cantonnements militaires sur plusieurs axes principaux et secondaires. Ensuite il y a eu la mesure que consistait à fermer les routes à la circulation notamment des véhicule à certaines heures de la nuit. Malgré l’accalmie notée depuis quelques années, cette mesure est toujours de vigueur. A partir d’une certaine heure, les militaires posent des barrières à des positions stratégiques. Au-delà de 21 heures puis 22 heures, aucun véhicule ne peut passer et les barrières ne sont levées que le lendemain à 7 heures. Les chauffeurs et transporteurs semblent en avoir assez de vivre cette situation qui les embarrasse à tout point de vue. Et c’est le Président du mouvement national des transports de proximité communément appelés horaires El Hadji Ousseynou Karamba Goudiaby qui a élevé la voix pour dénoncer cette vieille mesure et demandé la levée de ces barrages militaires. Il l’a fait savoir à qui de droit Samedi à l’occasion de la journée de Prière sur les accidents et de sensibilisation des usagers de la route.

L.BADIANE pour xibaaru.com