Caricature de Serigne Touba : L’AFP de Moustapha Niasse condamne

L’Alliance des forces de progrès (Afp) de Moustapha Niasse ne reste pas sans décrier, elle aussi, cette caricature. Pour les progressistes, « l’histoire d’une nation, c’est d’abord la trajectoire d’hommes et de femmes exemplaires qui, par leurs actes, ont infléchi le cours des évènements, en rapport avec les attentes légitimes de leurs peuples adossés à un référentiel de valeurs immuables ». Ils ajoutent que « par les sacrifices consentis, par la résistance apaisée à l’oppression, par son combat serein et victorieux pour l’éclosion et la consolidation des valeurs, Cheikh Ahmadou Bamba, Serigne Touba, a contribué, avec hauteur et profondeur, à l’écriture d’une histoire commune qui cristallise les composantes d’une nation bâtie sur un socle granitique ». « depuis un certain temps, au nom de la liberté d’expression, des médias comme le groupe Jeune Afrique voue aux gémonies des figures des religions révélées, comme les Prophètes, des héros d’une épopée spirituelle comme Cheikh Ahmadou Bamba et d’autres symboles congénères ». Ainsi, disent-ils, « l’Afp condamne, avec la dernière énergie, cette tendance désinvolte qui foule au pied le respect de l’autre et la tolérance sans lesquels le dialogue des cultures et des civilisations serait vain ». Ils finissent en assimilant les caricatures de Jeune Afrique à « une agression contre la dignité africaine » et en estimant qu' »il faut mettre un terme aux dérives pernicieuses ».