Boye Souaré soutient les femmes de la commune de Dindéfélo

Boye Souaré (photo), président vient d’offrir gracieusement une formation en teinture pour toutes les femmes de la commune de Dindéfélo. Les coûts de cette session de renforcement de capacités s’élèvent à 1 million de FCFA.
De mère originaire de Dindéfélo, Boye Souaré, ce natif de Madina Bousra est résolument engagé à apporter son soutien et un nouveau souffle à sa communauté. Il place ses actions de bienfaisance sous le sceau de l’autonomisation économique de la femme pour l’émergence de la commune de Dindéfélo. Conscient que la formation est un facteur d’autonomisation, M Boye Souaré a offert à une vingtaine de femmes une session de renforcement de capacités en teinture. Depuis le mercredi 13 Mai dernier, plus d’une vingtaine de femmes subissent une formation en teinture.
« L’objectif c’est de faire de Dindéfélo, le poumon économique de la région de Kédougou. J’ai trouvé en ces femmes de la zone de Dindéfélo, des femmes braves, et beaucoup plus courageuses que les hommes. Au lieu de donner du poisson à quelqu’un tous les jours, il faudra lui apprendre à pécher. C’est de cette manière que les femmes apprendront à devenir autonomes. Je continuerai à accompagner les femmes de la zone sans hésitation » a indiqué M Souaré
Un million de FCFA pour soutenir les femmes
Pour assurer cette session de renforcement de capacités des femmes en teinture, l’initiateur a déboursé de façon désintéressée la rondelette somme d’un million de francs CFA. Tous les matériaux entre autres équipements de protection (masques, gants, matière première (tissus et colorants) ont été achetés à Dakar.
« L’idée est de former d’abord une vague de 20 femmes, chacune à son tour va former un groupe de 10 femmes et ainsi de suite. C’est un peu pour aider les femmes à s’autonomiser. Il n’y a aucune coloration politique, ni ethnique ou religieuse par rapport aux gestes que je suis en train de faire dans la zone » a précisé M Boye Souaré.
M Alain Ponroy président de la fondation des territoires de Demain et Mme Nelly Legalle présidente de Tourisme solidaire, lui soutiennent dans ces genres d’ actions.
Une formation bien appréciée
Les femmes bénéficiaires de cette session de formation ont apprécié à sa juste valeur cette initiative prise par M Boye Souaré. Mme Amy Sidibé, a mis ses talents de formatrice à contribution pour permettre aux femmes de maitriser en si peu de temps les rouages du métier de teinturière.
« C’est un soutien qui nous permettra de nous autonomiser progressivement .Nous sommes très satisfaites de cette initiative de Boye Souaré et des qualités de la formatrice Amy Sidibé Nous nous engageons mettre à profit les connaissances tirées de cette formation. Nous sommes déterminées à poursuivre le travail. Autrefois, nous éprouvions beaucoup de peines à trouver des partenaires, des bienfaiteurs comme Boye Souaré » a témoigné Mme Mata Diallo, bénéficiaire.
Et plus tard ces femmes seront formées comme des couturières afin qu’elles puissent produire leurs propres habits A l’occasion des cérémonies, elles achèteront sur place tout ce dont elles auront besoin.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com